L'inconnu nous fascine. Les civilisations enfouies dans des terres inconnues au fin fond des siècles plus encore. Et notre fascination se nourrie bien souvent autant de connaissances que d'invention. L'intrigue nous stimule. Mais pourquoi ? Qu'allons-nous chercher dans les mythes du passé ?

Vue de la grande pyramide de Gizeh en Egypte, territoire qui a vu prospérer l'une des plus grandes et anciennes civilisations, concentrée le long du cours inférieur du Nil
Vue de la grande pyramide de Gizeh en Egypte, territoire qui a vu prospérer l'une des plus grandes et anciennes civilisations, concentrée le long du cours inférieur du Nil © Getty / Kitti Boonnitrod

Des interventions d'extraterrestres imaginées dans les années 1960 aux théories collapsologues de notre siècle, nous réinventons sans cesse les civilisations du passé au prisme de notre présent.  

Elles ont le pouvoir d'allumer notre imaginaire et d'abolir les frontières de la rationalité. "On peut rêver, projeter dessus, tout ce qui ne donne pas des informations qu'on aurait sur une civilisation qui continue" nous explique Christian Grataloup. 

Mais finalement plus que de disparition, il s'agirait plutôt d'évolution. Ces civilisations n'existent plus mais parce qu'elles ont évolué, se sont métissées. Quelques rares cas de disparition soudaine existent, écologiques mais surtout parce que les populations ont été décimées par d'autres. 

Île de Pâques, pharaons et Egypte antique, lignes de Nazca... tous ces mythes ont en commun de nous avoir laissé des traces mais pas assez pour les expliquer dans leur globalité. Et c'est ce qui déchaîne les passions. 

Pour en parler

  • Le géohistorien, Christian Grataloup, professeur émérite de l'université de Paris Diderot, et auteur notamment de L'Atlas historique du Monde chez les Arènes (2019) et bientôt du Cabinet de curiosité d'Histoire du Monde chez Armand Collin (2020).
  • Xavier Mauduit, agrégé et docteur en Histoire, présentateur du Cours de l'Histoire sur France Culture et chroniqueur quotidien à 28 minutes sur Arte. Il est notamment l'auteur de De Mathusalem à Mao Zedong aux éditions Tallandier (2018). 
  • Roger-Pol Droit, philosophe et écrivain, chercheur au CNRS et auteur de Le Culte du Néant. Les Philosophes et le Bouddha, aux éditions Points.

Durant l'émission, contactez-nous ! Nous attendons vos réactions, interventions et témoignages au 01 45 24 70 00, et écrivez nous ici.

►► Et gardez le contact en laissant un message sur notre répondeur au 01 56 40 68 68

La programmation musicale

  • Un Terrain en Pente - Alain Souchon, 2019.
  • Brooklyn Bridge to Chorus - The Strokes, 2020.
  • He needs me - N'Didi O, 2009.
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.