Pour cette première émission, on s'aventure dans nos rêves ! Durant le confinement, notre vie onirique est partie en roue libre, nos rêves étaient étranges et joliment bizarres... Déconfinons-les avec l'écrivain et réalisateur Atiq Rahimi et la chercheuse Perrine Ruby.

Depuis le (de)confinement, à quoi ressemblent vos rêves ?
Depuis le (de)confinement, à quoi ressemblent vos rêves ? © Getty

Comment parler de nos rêves ? Les mots sont-ils jamais à la hauteur ? Ne le piétine-t-on pas dès lors qu'on le raconte ? Et si on l'écrit mais sans jamais se relire, le rêve reste-t-il intact dans son carnet ? Le comprend-on mieux si on ne met pas de mots dessus ? Notre vie onirique suscite des questions vertigineuses, on y répond avec nos invité.e.s :

Atiq Rahimi

Romancier et réalisateur, il est l'auteur du livre L’invité du miroir paru en février 2020 à l’occasion de la sortie de son film Notre Dame du Nil.

Les rêves sont toujours présents dans ses créations. Ils sont le prolongement de la réalité intérieure. Atiq Rahimi croit à la capacité émancipatrice du rêve : s'il peut donner une réponse à ce qu'il se passe dans nos têtes, il peut nous faire avancer. 

Durant le confinement, il a fait un rêve récurrent :

Je monte dans un bus. Personne ne porte de masque, tout est normal. Mais une fois monté dans le bus, je ne peux plus descendre. Il est interdit de descendre si on n'a pas de masque...

Perrine Ruby

Chercheuse au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, sur le thème du sommeil et du rêve. 

Dans sa dernière enquête auprès du Centre de Recherche, elle a évalué l’impact du confinement sur le sommeil et les rêves. Elle révèle ce qui se joue à l'échelle de la collectivité et présente un enjeu sociétal, mais aussi politique. Vous pouvez retrouver son travail sur son site internet

Si vous commencez à faire un carnet de rêves, ou à vous intéresser à vos rêves, ils émergeront à la conscience plus facilement au réveil.

La machine à rêve de Véronique Béland

Aartiste plasticienne et écrivaine, elle présente sa "machine à rêve", visible au Château de Goutelas à Marcoux (Loire) juqu’au 20 septembre 2020.

Dans son oeuvre "Mécanique d’évaporation des rêves", un bras robotisé s’active à transcrire les rêves élaborés par un générateur de texte aléatoire. Mais au cours de ce processus, l’encre avec laquelle sont consignées ces histoires, disparaît progressivement, à l’image de nos rêves qui s’évaporent au réveil... 

►► Durant l'émission, contactez-nous ! Nous attendons vos réactions, interventions et témoignages au 01 45 24 70 00

►► Et gardez le contact en laissant un message sur notre répondeur au 01 56 40 68 68

Programmation musicale :

  • Louis Chedid - "Chasseur de papillons"
  • Rita Mitsouko - "Evasion"
  • Lee Fields/The expression - "Thinking about you"
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.