65ème Festival d'Avignon
65ème Festival d'Avignon © Festival d'Avignon / Festival d'Avignon

Autant vous mettre à l’aise, on n’a sacrifié aucun animal, aucun humain, aucun enfant pour pénétrer ici… La secte annoncée est sans doute habile, mais pour l’heure elle n’impose aucune dégradante totémisation initiatique. Ici on ne parle pas de sorcellerie mais de création.

la gare d'avignon
la gare d'avignon © jc / jerôme chelius

Le texte, ha oui le texte…le texte est là, il suffit de le laisser entrer, Avignon danse, il faut juste accepter de se faire bousculer… allez peut-être même un peu violenter si on veut rester honnête.

Avignon-Charmatz, Avignon-Archambault, Avignon-Baudriller…Avignon reste Avignon…ses hommes sandwichs pancartes du OFF, ses punks à chiens, l’intermittent au micro pour la première dans la cour d’honneur… « Un vrai plan pour la culture, la situation est grave…Nous voulons rêver »…Manifestement il a secoué le rêve des gens l’homme de culture au micro…De longs applaudissements pour l’invoquer…

Avignon reste Avignon, son ministre de la culture conspué mais c’était presque amoureux…Il sait le ministre, il sait les codes Frédéric Mitterrand…

On se frotte les yeux…comme les enfants chez Charmatz…Il faut se frotter les yeux à s’en déciller les paupières sans doute pour admettre le réel…Subir sans faillir les stridences de l’époque…Et toutes ces cornemuses infernales…Ne pas suivre le musicien, il vient de Brême…Puiser dans cette force de l’enfance ce qui reste de neuf pour y résister…C’était beau et plein d’espoir hier la Cour d’ Honneur à Avignon…

Evénement(s) lié(s)

Festival d'Avignon 2011

Les liens

Le Festival d'Avignon 2014 Le site officiel du 68ème Festival d'Avignon

Le Théâtre des Lucioles

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.