Allons z’enfants ! On vous a menti hier. Enfin on a tenté de noyer le poisson. On a un peu sublimé l’horizon. La France qui se lève tôt ici, elle fait le siège à l’heure où blanchit la campagne pour les 1ères places dans la fosse face à Christophe Maé. Ce soir c’est Patxi qui ambitionne de surfer sur les marées humaines. Pas sûr qu’on ait envie d’aller l’extraire.

T’inquiète les Francos, on ne va pas dégrader ta note. Tu conserves ton AAA. The Do, Aaron ou Mokaïesh feront le job ce soir. Comme hier Aubert et Zazie sur la grande scène. Pas bon pépères fonctionnaires de festival. Avec FOI, vraiment.

Allons z’enfants ! Allez z’enfants de la France qui se couche tard.

Il y a encore des parents à sortir du formol, Des chanteurs qui n’étaient pas nés quand leurs géniteurs tout petits écoutaient Téléphone, des artistes pour croire qu’ils ne seront jamais vieux. Des gens pour se tenir par les sentiments. Des artistes qui n’étaient pas nés quand leurs géniteurs tout petits écoutaient Téléphone…

Vous voyez bien qu’il reste encore un espoir.

La chronique de Baptiste Etchegaray :

Avec Lilly Wood and the Prick , un jeune groupe pop électro, fantasque, qui a été sacré Révélation du public aux dernières Victoires de la musique, ils ont un look xxxx ce soir c’est un peu la nouvelle scène française branchée qui est à l’honneur sur cette Grande Scène.. après Lilly Wood il y aura Cocoon, The Do, Aaron, tous ces groupes apparus coup sur coup ces 4/5 dernières années, renouvelant un peu la pop française, leur point commun à tous c’est qu’ils maitrisent très bien l’anglais, ça doit être l’effet Erasmus, et puis ils mêlent la pop avec la folk, le rock, l’électro, bref ça va être punchy ce soir !

Le LIVE de Cyril Mokaïesh : "Des jours inouïs" :

Certains citent Brel et Ferré pour definir Mokaiesh. La dernière découverte de Valery Zeitoun se dit/chante Communiste et peut déjà se vanter d’avoir les Têtes Raides en première partie.

Evénement(s) lié(s)

Les Francofolies 2011 : alors on danse !

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.