Youhoooooou ! Changement de décor, choc des cultures. On a quitté le port de plaisance de la Rochelle, ses chanteurs au français soyeux, ses huitres fines et ses jumeaux en poussette vichy qui font des risettes aux Brigitte. Fini le luxe et la volupté, les deux pieds incrustés dans le champ de Kerampuilh, nous sommes aux Vieilles Charrues .

Les vieilles charrues
Les vieilles charrues © Les vieilles charrues

Ici ça sent la bière et l’animal, la sueur et la mauvaise foi. C’est le paradis du laineux…Mouton du pull aux cheveux qui plante sa tente sur les ronds points et baffre de l’andouille de Guéméné. Il a pleuré hier sur les adieux de Scorpions, a jeté une oreille vague sur le retour de Pulp et a retroussé ses dreads locks devant Snoop Dog avant de se refaire une couleur ce matin dans les cuvettes du bar.

Oh là je caricature…Les Vieilles Charrues ont 20 ans cette année, plus de 200 000 amis pour le fêter ces 4 jours et pas que des punks à chiens yukulé…La preuve Arnaud Montebourg et François Hollande défient ici en ce moment, mocassins vernis, le probable outrage du ciel dans les allées de terre.

20 ans et une cour toujours plus assidue…la Vieille a du ressort…A en juger en tout cas par sa programmation athlétique. Il faut effectivement de bons adducteurs pour assumer une affiche qui va de Pierre Perret à Lou Reed, de PJ Harvey à Yannick Noah…

Et alors ? Et alors quoi ? Alors on danse !!!

La chronique de Baptiste Etchegaray : Aujourd'hui, Baptiste est...une (vieille) charrue itinérante !

Evénement(s) lié(s)

Les vieilles charrues 2011

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.