« Mais surtout lisez ! Forcez-vous à lire ! » lui a dit son chirurgien. «Pour l’amour des livres » est né de cet encouragement.

Michel Le Bris, écrivain et directeur du festival littéraire « Étonnants voyageurs », le 3 juin 2017, à Saint-Malo.
Michel Le Bris, écrivain et directeur du festival littéraire « Étonnants voyageurs », le 3 juin 2017, à Saint-Malo. © Maxppp / Philippe Chérel/PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Ce nouvel opus est à la fois une autobiographie et un essai. Une ode à l’écriture et aux écrivains. Michel Le Bris fait de la lecture une nécessité, une urgence pour se construire soi-même. La littérature est aussi un engagement et une bataille pour la culture, essentielle à la démocratie.

Sa vie toute entière, Michel Le Bris l’a consacré à la littérature. Au tournant des années 1960-1970, il fait ses armes dans la presse : Jazz Hot, Le Magazine littéraire, puis La Cause du Peuple dont il sera le directeur, ce qui lui vaudra un séjour de huit mois en prison. Une fois libre, il participe vivement au journal J’accuse aux cotés de Jean-Luc Godard, Michel Foucault et Jean-Paul Sartre, puis cofonde Libération. Par la suite, il devient le grand spécialiste français de l’œuvre de Robert Louis Stevenson et crée le festival littéraire Etonnants voyageurs en 1990, à Saint-Malo.

Pastille sonore : Jean Rouaud 

Choix musical :  On n’est pas là pour se faire engueuler de Boris Vian

Archives : 

  • Entretien avec Michel Contat en 1975 : Jean Paul Sartre à propos de la position de l'intellectuel avant 1968 et après 1968.
  • Arthur H chante  «  Le chercheur d’or » au Festival des Etonnants Voyageurs en hommage au texte de Michel Le Bris en 2013

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.