Comment raisonne Emmanuel Macron? Quels sont les soubassements philosophiques de sa pensée? Qu'incarne-t-il en terme d'idéologie? Les philosophes Myriam Revault d'Allonnes, dans "L'esprit du macronisme" (Seuil) et Jean-Luc Nancy, avec "Mascarons de Macron"(Galilée) dissèquent l'esprit et le corps de l'actuel président.

Le président français Emmanuel Macron prononce un discours lors de la séance d'ouverture de la réunion de vidéoconférence Choose France à l'Elysée à Paris le 25 janvier 2021.
Le président français Emmanuel Macron prononce un discours lors de la séance d'ouverture de la réunion de vidéoconférence Choose France à l'Elysée à Paris le 25 janvier 2021. © AFP / Ludovic MARIN

Le philosophe et le politique ont toujours entretenu des rapports ambivalents. De Platon à Machiavel, de Hobbes à Michel Foucault, le philosophe a pu se faire conseiller du prince tout comme analyste critique des soubassements de la souveraineté politique et de la symbolique du pouvoir. Dans leurs ouvrages respectifs, Jean-Luc Nancy et Myriam Revault d'Allonnes se placent dans cette deuxième démarche, s'attachant à comprendre ce dont le président de la République actuelle, Emmanuel Macron, est l'incarnation, les changements paradigmatiques qu'il représente.

Dans "Mascarons de Macron", Jean-Luc Nancy décortique ainsi les visages d'Emmanuel Macron, non pas tant pour montrer ses masques, car selon lui, l'actuel président avance démasqué, mais en identifiant ses mascarons, motifs ornementaux, figures sculptées qu'on trouve généralement sur les bâtiments architecturaux, chargés d'une symbolique immédiatement identifiable. 

Il établit ainsi 22 traits emblématiques, de la figure du Jeune qui montre sa jeunesse, à l'utilisation du futur, de l'incarnation du complot néolibéralisme, à l'assimilation à Louis XVI. L'ouvrage devait paraître en mars 2020 avant d'être augmenté, pour tenir compte de ce que la crise du Coronavirus avait pu révéler  de la vision politique d'Emmanuel Macron. 

Ce que montre Jean-Luc Nancy dans cet ouvrage, c'est surtout comment le président met en place une nouvelle anthropologie politique, centrée sur la raison, la connaissance et la maîtrise de soi. 

C'est également ce que cherche à mettre en évidence Myriam Revault d'Allonnes dans "L'esprit du macronisme ou l'art de dévoyer les concepts". Reprenant la démarche qu'elle avait déjà appliquée dans un ouvrage précédent sur Nicolas Sarkozy ("L'homme compassionnel", 2008), elle passe au crible les discours et les actes d'Emmanuel Macron pour  comprendre la philosophie du lien social qu'ils sous-tendent et l'univers mental dans lequel le président s'inscrit. Elle fait ainsi d'Emmanuel Macron l'incarnation d'une rationalité néolibérale, fondée sur l'idée de l'autonomie et de la responsabilité individuelles ainsi que sur la capacité d'action permanente sur le réel. La philosophe analyse les variations des discours présidentiels avec la crise du Coronavirus, tout en constatant que les infléchissements de doctrine qu'on pouvait y entrevoir n'avaient finalement abouti à rien. 

Ce soir, les deux philosophes interrogent la figure présidentielle pour nous permettre de prendre du recul sur l'actualité et nous faire prendre conscience de son inscription dans une histoire philosophique particulière. 

Choix musicaux : 

  • Rodolphe Burger - Valse hésitation 
  • John Coltrane - Nature Boy 

Archives

  • Extrait du discours du 28 octobre 2020 : Emmanuel Macron, discours au moment de la deuxième vague de Coronavirus 
  • Le 10 décembre 2018: Emmanuel Macron, discours sur les mouvements des gilets jaunes
  • Extrait d’une réunion de travail avec son équipe le 13 juin 2018 : Emmanuel Macron dit  "On met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens ne s'en sortent pas et restent pauvres ."
Les invités
L'équipe
Contact