L’action se déroule dans une cité banale d’une petite ville de Transylvanie, mais elle pourrait se passer ailleurs.

Le réalisateur roumain Cristian Mungiù, avec prix de la mise en scène partagé avec Olivier Assayas, lors du 69ème Festival de Cannes
Le réalisateur roumain Cristian Mungiù, avec prix de la mise en scène partagé avec Olivier Assayas, lors du 69ème Festival de Cannes © Getty / Stéphane Cardinale - Corbis

Avec "Baccalauréat", le cinéaste roumain dissèque tous les petits arrangements de nos vies quotidiennes comme la géométrie variable de nos principes moraux, l'appât du gain, la corruption de tous genres, les pots-de-vin et passe-droits, ou encore, la lâcheté humaine qui devient banale. Le chef de file du nouveau cinéma roumain met scrupuleusement en lumière les limites entre compromis et compromission. Une fois la ligne rouge franchie, même d'un millimètre, aucun retour en arrière n'est possible.

Lire à ce sujet, France Inter partenaire de "Baccalauréat" de Cristian Mungiù, sortie salles le 7 décembre 2016

Musiques :

  • Purcell : Cold song
  • Haendel : Ombra mai fu

Extraits de films :

  • Baccalauréat (2016)

  • 4 mois, 3 semaines, 2 jour (2007)

  • Archive Ina de 1950 (au micro de Jean Amrouche) : Emil Cioran au moment de la sortie de sons Précis de décomposition

  • Archive de l’année 1972 : Nicolas Ceausescu rencontre Fidel Castro

  • Archive Ina du 7 février 1973 (au micro de Jacques Chancel) : Jean Paul Sartre à propos de la liberté.

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.