Il est urgent, nécessaire d’écouter les voix encore audibles du monde naturel.

Exposition Le Grand Orchestre des Animaux de Bernie Krause qui présente à la Fondation Cartier dans une pièce obscure des paysages sonores de différents écosystèmes avec une projection des ondes sur trois des quatre murs.
Exposition Le Grand Orchestre des Animaux de Bernie Krause qui présente à la Fondation Cartier dans une pièce obscure des paysages sonores de différents écosystèmes avec une projection des ondes sur trois des quatre murs. © Maxppp / Olivier Corsan

Et ce n'est pas Bernie Krause (musicien, bioacousticien) et Jean-Claude Ameisen (médecin, biologiste, auteur de l’émission Sur les épaules de Darwin) qui diront le contraire. D'ailleurs, nos invités de ce soir, se sont déjà rencontrés, curieux de l'un et de l'autre. Bernie Krause s’était entretenu avec Jean-Claude Ameisen, lors de la Nuit des Animaux à la Fondation Cartier à propos de la pratique pionnière de la bioacoustique, de l’harmonie musicale du monde animal et de son engagement pour la préservation de la biodiversité. Ponctuée par l’écoute d’enregistrements inédits de Bernie Krause, la discussion avait permis de révéler la profonde empathie de sa démarche et l’urgente nécessité d’écouter les voix encore audibles du monde naturel.

Traduction : Michel Zlotowski

► Lire et écouter à ce sujet, sur France Inter, Sur les épaules de Darwin, Le grand orchestre des animaux

Extraits sonores de l’Exposition du Grand orchestre des animaux

La musique d’Apocalypse now : « Orange light »

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.