Ecrire sur l'intimité la plus profonde, la plus gênante : celle de sa sexualité pour comprendre ce qui s'y joue. C'est le projet que s'est donné l'écrivain Arthur Dreyfus dans "Journal sexuel d'un garçon d'aujourd'hui" (P.O.L). Il nous livre ce soir une analyse minutieuse et psychanalytique sur le désir et nos pulsions

Portrait de l’écrivain, scénariste, réalisateur et journaliste Arthur Dreyfus, auteur de "Journal sexuel d’un garçon d’aujourd’hui", (POL).
Portrait de l’écrivain, scénariste, réalisateur et journaliste Arthur Dreyfus, auteur de "Journal sexuel d’un garçon d’aujourd’hui", (POL). © Getty / Eric Fougère/VIP Images/Corbis

Pendant des années, Arthur Dreyfus a compulsivement pris des notes sur toutes les expériences sexuelles qu'il a faites. Dans cet énorme carnet de bord que constitue "Journal sexuel d'un garçon d'aujourd'hui" (P.O.L), sont relatées, dans une forme fragmentaire, presque télégraphiée, ciselée, les rencontres d'une fois sur Grindr et les amants réguliers. Les garçons s'enchaînent mais les histoires ne se ressemblent jamais. 

Ces ébats à répétition permettent en fait de déceler la vie secrète de l'auteur, ces pulsions profondes sur lesquelles il est si difficile de mettre des mots. Le récit est d'ailleurs émaillé des comptes rendus de sa psychanalyse et de ses propres tentatives de compréhension de ses névroses, ses pulsions, ses désirs, ses peurs, notamment des maladies sexuelles. 

Il approfondit ainsi une démarche qu'il avait entamé dans "Histoire de ma sexualité" (Gallimard, 2014), monographie sexuelle de son enfance, généalogie de son désir mais aussi de son besoin d'écriture. Car les deux sont indissociables chez le jeune écrivain au style nerveux et sec. La préoccupation sexuelle est à la base de toute l'activité de son esprit, pour paraphraser Paul Eluard, qu'il aime tant. 

Au delà de sa propre histoire, c'est cependant une époque qu'il tente de ressaisir, une addiction qu'il tente de comprendre, le besoin de sombrer dans le sexe comme pour échapper à soi-même. 

Ce soir, Arthur Dreyfus parle de sa pratique de l'écriture, mais aussi des autres arts dans lesquels il déploie son talent, du cinéma à la photographie, du scénario à la radio. Il décrit ses obsessions, ses ardeurs, ses déboires. 

Musiques :

1 /  Barbara, "J'ai tué l'amour"

2 / Lomepal, "Malaise"

3/ M, "Amazone érogène"

Archives :

  • Archive Ina du 15 juillet 1951 (au micro d’Emmanuel Berl et Maurice Clavel)  : Georges Bataille à propos du désordre dans la pensée 
  • Archive Ina du 12 septembre 2013 (au micro d’Alain Veinstein) : Dominique Noguez  à propos de son livre « une année qui commence bien » et de sa relation amoureuse avec Cyril au Japon 
  • Archive Ina du 29 octobre 2010 :  Catherine Millet à propos de ses explorations sexuelles multiples au moment de Ma vie sexuelle
  • Extrait de la conférence intitulée «  La Troisième » à Rome en 1974  : Jacques Lacan évoque la jouissance

Générique Veridis Quo des Daft Punk 

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.