Une histoire du rêve américain mais aussi des questions comme par exemple quʹest-ce quʹaccueillir ? Qui est celui qui demande un refuge ?

Charles Berling pendant la cérémonie des Molières, avec son prix pour "Vu du Pont"
Charles Berling pendant la cérémonie des Molières, avec son prix pour "Vu du Pont" © AFP / PATRICK KOVARIK

Nouveau visage marquant chez les metteurs en scène européens, Ivo van Hove revisite au Théâtre de l'Odéon, "Vu du Pont", d’Arthur Miller. La pièce commence sous une douche, deux dockers se lavent avec lenteur après le travail, et finit sous une pluie de sang. Ivo van Hove a eu la très bonne idée de proposer le rôle d'Eddie à Charles Berling. Depuis longtemps, on n'avait pas vu l'acteur à de tels sommets. Avec pudeur, humilité, une fièvre intérieure, il porte la croix de son personnage maudit. Il est le l'homme du peuple broyé, anéanti.

► Lire à ce sujet sur France Inter "Vu du pont" d'Arthur Miller revu par Ivo van Hove

Massimo Furlan
Massimo Furlan © Maxppp / Angelique SUREL/PHOTOPQR/LE DAUPHINE LIBERE

"Hospitalités", tire le portrait dʹune société, de ses acteurs, et tente de revenir sur les fondements de lʹaccueil, du refuge. Le performeur suisse Massimo Furlan a proposé à la municipalité de La Bastide-Clairence, bourgade du pays basque, d’annoncer l’ouverture d’un centre d’hébergement de migrants en vue de régler le problème des loyers trop élevés dans le village. Ce qui devait être une fiction est devenue réalité.

Choix musical de Massimo Furlan : Gérard Lenorman avec "La ballade des gens heureux"

Choix musical de Charles Berling : Daniel Balavoine avec "Lipstick "

Musique : Requiem de Gabriel Fauré

  • Extraits de la pièce "Hospitalité(s)" de Massimo Furlan
  • Extrait de la pièce "Foot" de Massimo Furlan
  • Extraits de la pièce "Vu du pont" d’Ivo Van Hove

Archive Ina du 10 juin 1961 : Arthur Miller évoque sa façon d’écrire.

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.