Qui est vivant ? Qui est mort ? Qui est fou ?

Le cinéaste japonais Kiyoshi Kurosawa pendant le 24ème festival de cinéma fantastique de Gerardmer le 28 janvier 2017.
Le cinéaste japonais Kiyoshi Kurosawa pendant le 24ème festival de cinéma fantastique de Gerardmer le 28 janvier 2017. © AFP / Sebastien Bozon

Pour son premier tournage hors du Japon, Kiyoshi Kurosawa a posé sa caméra en Ile-de-France, où il a réalisé "Le Secret de la chambre noire", présenté au Festival international du film de Tokyo, et qui sortira en France le 8 mars. Son film raconte l’histoire d’un père, Stéphane, ancien photographe de mode reconnu, qui s’est isolé dans un manoir en banlieue parisienne depuis la mort de sa femme. Chaque jour, il photographie sa fille Marie qui vit avec lui et qui est soumise à de longues séances de pose pour des daguerréotypes l’obligeant à être complètement immobilisée par tout un système de barres en métal. Un jour Stéphane emploie un jeune assistant, Jean, afin de l’aider à la préparation exigeante des daguerréotypes. Viennent ensuite les complications puisque Jean s’éprend de la jeune fille et cherche à la faire s’échapper.

La filmographie variée du réalisateur de 61 ans, qui a fait ses débuts dans le pink eiga -film érotique japonais- et s’est illustré dans le tournage de séries B, tout en devenant l’un des étendards du J-Horror, le film d’épouvante nippon, est en effet largement hantée par les fantômes. Des esprits, tout droit issus des kaidan, les histoires de fantômes japonais, qui sont les âmes de personnes mortes restées sur terre pour se venger.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.