L'histoire se répète toujours deux fois, disait Marx : la première fois comme une tragédie, la deuxième fois comme farce. La lecture du dernier ouvrage de Michaël Foessel "Récidive. 1938" republié chez PUF, agrémenté d'une nouvelle préface et postface, semble donner à cet adage encore davantage de force.

Portrait du philosophe Michaël Fœssel, auteur de "Récidive", (PUF).
Portrait du philosophe Michaël Fœssel, auteur de "Récidive", (PUF). © Hannah Assouline

En étudiant l'année 1938 à travers sa presse, le philosophe et professeur à l'Ecole polytechnique a été frappé du parallèle inquiétant entre l'année des accords de Munich, des décrets Daladier, et l'année 2018, marquée par un sentiment de débâcle puissant. 

Mettant en garde sur les parallèles trop rapides et les anachronismes présomptueux, Michaël Foessel cherche de "Récidive, 1938" néanmoins à nous alerter contre l'abandon des principes démocratiques face à la montée des mouvements politiques exploitant le ressentiment d'une partie de la population pour tenter d'accéder au pouvoir. 

Dans ces temps de pandémie, ce philosophe noctambule vivant à Berlin, auteur d'un ouvrage sur "La nuit" (Autrement) pour lequel il était venu dans L'heure bleue en 2017, montre également la manière dont le couvre-feu témoigne de la défiance traditionnelle des autorités vis-à-vis de notre vie nocturne. Il analyse ainsi l'extension des pouvoirs des autorités politiques en cette période de crise sanitaire et la vigilance à apporter pour protéger nos libertés civiles malgré tout. 

Penseur de l'intimité autant que de la liberté, grand lecteur d'Emmanuel Kant et de Paul Ricoeur, Michaël Foessel nous interroge également sur la façon dont ces évènements politiques et sociaux agissent sur notre sphère privée et nos sentiments. 

Musiques :

  • Ray Ventura, "Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux
  • Jimmy Somerville, "Read my lips - Enough is enough"
  • Darkside, "Liberty bell"

Archives : 

  • Archive Ina du 20 octobre 2020 : Mireille Delmas Marty à propos des poly crises que connait le monde actuel : terrorisme, effondrement de la civilisation
  • Extrait d’un entretien à l’EHESS du 12 avril 1996 : Claude Lefort à propos de la démocratie

Générique Veridis Quo des Daft Punk

Les invités
  • Michaël FOESSELphilosophe, il enseigne à l'université de Bourgogne et à Berlin, au Centre Marc Bloch
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.