Journaliste, écrivain, réalisateur, auteur de chansons ; difficile de sonder la palette artistique de Philippe Labro tant celle-ci est foisonnante. Avec "Ma mère, cette inconnue", Philippe Labro signe une enquête écrite comme un roman, non sans rappeler les intrigues policières de ses films…

Le journaliste, écrivain et réalisateur Philippe Labro à Paris le 21 avril 2017.
Le journaliste, écrivain et réalisateur Philippe Labro à Paris le 21 avril 2017. © AFP / JOEL SAGET

Les Etats-Unis ont été le sujet des livres de Philippe Labro, comme par exemple :  Un américain bien tranquille (1960), ou L’Etudiant étranger (1986). Aujourd’hui, l'écrivain propose un voyage d’une toute autre sorte, dans le temps cette fois-ci…

Avec Ma mère, cette inconnue, Philippe Labro sent bien que la part de mystère entourant cette fille d’un noble polonais et d’une institutrice française va lui permettre de mener un vrai travail de détective. Vérifiant ses sources, avançant à tâtons dans l’histoire de sa famille, Philippe Labro dresse un vibrant hommage à sa « Netka » comme il la surnomme affectueusement.

Netka, il y a du slave dans ce nom qui sonne clair. Elle a cinquante pour cent de sang polonais dans ses veines. Il me faudra beaucoup de temps pour identifier la Pologne, chercher la trace du père inconnu, éclaircir les mystères, imaginer l'enfant-valise, la petite fille abandonnée. Elle est, elle était ma mère.

Extrait de Ma mère, cette inconnue, paru chez Folio.

Pastille sonore : Renaud Capuçon  

Choix musical : "Libertango Astor Piazzola" par Martha Argerich

Musique : "Pour ma jolie Sarah" par Johnny Halliday 

Extrait de film : Portrait de Philippe Labro par Alain Cavalier dans le film "Six portraits XL"

Archives : 

  • Archive Ina du 29 septembre 1959 : François Mauriac à propos de l’autodétermination de l’Algérie 
  • Archive Ina du 1er novembre 1963  : Robert Ceze en direct de New York au moment de l’assassinat de Kennedy 

Générique : "Veridis Quo" des Daft Punk

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.