L’Heure Bleue reçoit Robert Littell, le maître du roman d’espionnage avec une histoire, une vraie mais pas vraiment, celle du poète et dramaturge russe Vladimir Maïakovski.

L'auteur Robert Littell
L'auteur Robert Littell © Getty / New York Daily News Archive

Plus précisément, dans "Vladimir M.", où il évoque la sulfureuse vie de cette grande figure de la Révolution bolchevique, à travers le regard de ses muses réunies dans une chambre d'hôtel, 25 ans après son suicide, magistralement mis en scène, qui ne fait qu’épaissir le mystère autour de cette figure emblématique de la Révolution. Le portrait croisé d'un homme aux multiples facettes, séducteur invétéré, révolutionnaire désenchanté et dépressif chronique. Un homme difficilement discernable puisqu’il a laissé un souvenir différent à chacune de ses maitresses.

"Ça m’a fait plaisir de les revoir, les bobines de mon vieil enregistreur à fil magnétique Peirce modèle 55B. Il y en avait cinq en tout, soigneusement enveloppées de Cellophane racornie par l’âge. A l’époque -c’est-à-dire au mois de mai 1955-, j’avais dû les faire sortir en douce d’URSS, de peur que les douaniers à l’aéroport n’apprécient pas que quatre bonnes amies de Vladimir Maïakovski racontent la vérité toute nue à propos du Poète transformé en idole nationale. Maintenant que ces dames sont décédées, je suppose que leurs propos sont tombés dans le domaine public et que tout le monde a le droit d’en profiter." Extrait de "Vladimir M." aux Éditions du Point.

Choix musical : Janis Joplin avec “Mercedes Benz.”

  • Archive Ina du 15 août 1968 (au micro de Thérèse de Saint Phalle) : Georges Simenon à propos de l’intime dans ses œuvres
  • Archive Ina du 15 septembre 1959 (au micro de Pierre Dumayet) : John Le Carré raconte son passé dans l’armée et les sujets de ses romans
  • Archive Ina TV antenne 2 du 5 juillet 1989 (au micro de Jean François Elkabbach) : Mikhail Gorbatchev (dans une conversation avec François Mitterrand)

Générique : Veridis Quo des Daft Punk


L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.