«Dans cette histoire populaire de la France, j’ai privilégié les questions qui sont au centre de notre actualité…» Gérard Noiriel

Un homme photographie les ouvriers qui montent une enseigne lumineuse sur le toit d'un immeuble parisien à Paris.
Un homme photographie les ouvriers qui montent une enseigne lumineuse sur le toit d'un immeuble parisien à Paris. © Getty / KEYSTONE-FRANCE/Gamma-Rapho

C’est peut-être l’un des travaux les plus importants de sa carrière. Il dit lui-même y avoir consacré dix ans de recherches. Avec Une histoire populaire de la France, Gérard Noiriel pose son regard d’historien du social sur sept siècles de vie du peuple français, de Jeanne d’Arc à nos jours. Sous la forme du récit et « comme un sociologue », il retrace les « transformations du travail, les migrations, la protection sociale, la crise des partis politique, le déclin du mouvement ouvrier, la montée des revendications identitaires ». Des sujets au centre de l’actualité d'aujourd’hui.

Gérard Noiriel est historien spécialiste de l’immigration et directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales(EHESS). Il a publié plus d’une vingtaine d’ouvrages dont Penser avec, penser contre. Itinéraire d'un historien (2003),  ou encore Chocolat clown nègre. L'Histoire oubliée du premier artiste noir de la scène française (2012).

La finalité de l’histoire doit être de se rendre étranger à soi-même, s’émanciper… 

Pastille sonore : Ludivine Bantigny  

Choix musicaux : 

  • Laisse les filles de Johnny Halliday
  • Douce France de Rachid Taha

Archives : 

  • Archive Ina TV  du 24 février 1993 (au micro de Philippe Lefait) : Pierre Bourdieu à propos de son ouvrage La misère du monde 

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.