Amos Oz était une voix majeure en Israël, tant politique que littéraire. L'écrivain s'est éteint vendredi 28 décembre, à l'âge de 79 ans. L'Heure Bleue lui rend hommage ce soir.

 Le poète, romancier, écrivain et essayiste Amos Oz à Berlin, en Allemagne, le 8 juillet 2015.
Le poète, romancier, écrivain et essayiste Amos Oz à Berlin, en Allemagne, le 8 juillet 2015. © Getty / Stephanie Pilick / alliance photo

"Il n’a jamais voulu avoir le dernier mot ni en littérature ni en politique. 

Amos Oz né en 1939 en Palestine a disparu la semaine dernière laissant une œuvre considérable  tant en fiction qu’en poésie. 

D’abord ses yeux très bleus puis sa douceur presque une fragilité assumée. Dans son livre intitulé Une histoire d’amour et de ténèbres il se livrait à une autobiographie collective de son peuple à travers l’image centrale de sa mère qui s’est suicidée quand il avait douze ans. 

Oz ne s’appelait pas Oz mais Klausner , il a choisi ce nom qui signifie « force » en hébreu quand il a changé de vie et qu’il a décidé de partir vivre en kibboutz. Son dernier livre s’intitule Chers fanatiques , celui qui se dit de par son enfance expert en fanatisme comparé revient sur les raisons de la résurgence de ce fanatisme qui enflamme le monde aujourd’hui et nous appelle à penser autrement.  

Nous allons écouter Amos Oz que j’ai eu la chance de rencontrer le 23 septembre 2016 c’était à l’occasion de la publication de son dernier livre intitulé Judas." Laure Adler

Salué à ses débuts comme le « Camus israélien », Amos Oz a été militant, dans son son oeuvre comme ses engagements, d'une réconciliation entre les États hébreu et palestinien.

Son dernier livre avait dénoncé ces dernières années la politique du Premier ministre Benjamin Netanyahu, protestant contre ce qu’il a qualifié d’« extrémisme croissant » du gouvernement. Avec sa disparition s’éteint la voix d’un des écrivains les plus représentatifs, de la génération dite « de l’Etat », née au moment de la création de l’Etat d’Israël.

L'Heure Bleue se souvient et lui rend hommage à travers cette rediffusion du 23 septembre 2016

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.