Danser et parler fut le projet d’un père et d’une fille, Hiroshi et Kaori Ito. Ils sont avec Laure Adler ce soir pour ce projet concrétisé en "Je danse parce je me méfie des mots".

Kaori Ito sur la scène du Théâtre Chaillot Chaillot en 2004.
Kaori Ito sur la scène du Théâtre Chaillot Chaillot en 2004. © AFP / François Guillot

Peut-on aller plus loin dans l’amour qu’en dédiant une œuvre à ses parents ? C’est ce que fait Kaoti Ito avec son père Hiroshi Ito, sous la forme d’une pièce création _Je danse parce que je me méfie des mots_. Dans un délicieux ballet dansé et parlé, Kaori interroge, joue, interpelle, gronde Hiroshi, puis danse, bouge, virevolte.

Renforcer les liens du sang par l’amour, la danse, les mots…

Pourquoi tu me traites comme une princesse quand je reviens, et tu me traites d’égoïste après ? Tu veux que je revienne au japon, définitivement? Pourquoi, à Noël, on mettait des dinosaures au lieu de sapins ?

Le film réalisé par Yvan Schrek est disponible sur Culture Box, en replay jusqu’à la fin de l’année. Mais par pitié, faites vivre la danse contemporaine, et allez voir Je danse parce que je me méfie des mots au Théâtre de la Ville du 3 au 11 mai 2017 à l'Espace Pierre Cardin.

Un petit teaser pour vous mettre en appétit.

Choix musicaux : Rosemary Standley avec Dom La Nena, Ô Solitude

Extraits de spectacle : Je danse parce que je me méfie des mots

Archives :

  • Archive Ina du 2 juillet 2014 : Maguy Marin évoque son éveil à la danse petite.
  • Archive Ina du 16 juillet 2010 : Alain Platel parle de son goût de mélanger professionnels et amateurs en privilégiant l’individu dans ses spectacles
  • Archive Ina du 6 octobre 2011 : Pascal Quignard à propos de son expérience de bûto avec Carlotta Ikeda et aussi Fukushima
  • Archive Ina du 17 janvier 2006 : Kenzaburo Oé évoque la naissance de son fils et la mort de son père et comment l’écriture lui a permis de rendre compte de sa vie

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.