"L’Établi", écrit en 1978 par Robert Linhart raconte l’expérience de l’auteur en tant qu’ouvrier dans l'usine Citroën de la porte de Choisy à Paris, en 1968. L’Heure Bleue consacre toute cette semaine à ce texte historiquement important.

Production de voitures à l'usine Citroën à Paris, inspection finale et acceptation sur la chaîne de montage.
Production de voitures à l'usine Citroën à Paris, inspection finale et acceptation sur la chaîne de montage. © Getty / Calle Hesslefors / ullstein bild

Il y a quelques jours nous fêtions le 1er mai et célébrions le travail dans le monde entier. Pendant cette journée, le droit d’expression du monde ouvrier et des syndicats a été diffusé. À cette occasion, nous voulions vous faire partager le texte L’Établi de Robert Linhart car par les temps qui courent, réfléchir la question du travail est primordiale. 

Qu’est ce que "L’Établi" ? Il s’agit d’un mouvement militant dit des établis qui a vu le jour en 1967 sous l’influence des organisations maoïstes, et est composé d'intellectuels pour qui l’expérience sur le terrain est indispensable. Les établis s’immergent, temporairement ou pour longtemps, dans les classes populaires. 

L’idée : réveiller les consciences sur les discriminations sociales et économiques. Robert Linhart fut l'un d'entre eux, en devenant ouvrier spécialisé dans l'usine Citroën de la porte de Choisy à Paris, en 1968.

Trois sensations délimitent cet univers nouveau. L’odeur : une âpre odeur de fer brûlé, de poussière de ferraille. Le bruit : les vrilles, les rugissements des chalumeaux, le martèlement des tôles. Et la grisaille : tout est gris, les murs de l’atelier, les carcasses métalliques des 2 CV, les combinaisons et les vêtements de travail des ouvriers. Leur visage même paraît gris, comme si s’était inscrit sur leurs traits le reflet blafard des carrosseries qui défilent devant eux. 

Cette émission est une rediffusion du 26 décembre 2016

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.