Qu’est-ce que la mémoire de la Seconde guerre mondiale pour Adeline Baldacchino et Géraldine Schwarz ? Avec “Celui qui disait non” et “Les amnésiques”, les deux auteures se tournent vers la mémoire de cette période trouble, là où tout ne peut pas être blanc et noir.

Géraldine Schwarz
Géraldine Schwarz © Astrid di Crollalanza

Géraldine Schwarz, journaliste franco-allemande, venait vendredi 23 mars au Grand Soir pour évoquer notamment son lien avec Mai 68. Les révoltes allemandes de cette époque n’ont pas le même retentissement que celles en France. Elles s'indignent contre une mémoire qui ne peut plus rester terrée : la Seconde guerre mondiale et le génocide des Juifs. Les amnésiques aux Editions Flammarion évoque cette mémoire et explore autant l’histoire familiale que nationale, sans concession et sans se voiler la face. Car l’amnésie s’est emparée de l’Europe, et pour Géraldine Schwarz, c’est le terreau de l’extrême-droite.  

Adeline Baldacchino est énarque, magistrate mais également poète et romancière. Auteure de La ferme des énarques, fable désillusionnée sur l’ENA, institution aujourd’hui très critiquée, elle a mené cette enquête Celui qui disait non publié chez Fayard. 

La base de ce livre est une photographie, l’inauguration d’un navire, le 13 juin 1936 dans le port de Hambourg par Adolf Hitler. Tous, dans le public, lèvent la main pour un signe que l’on connaît tous aujourd’hui. Mais un ne lève pas le poing, ne suit pas le mouvement, alors qu’Adeline Baldacchino le sait, il a sa carte du parti nazi, comme tout le monde à l’époque. Alors qu’est-ce qui l’empêche de lever le poing comme les autres ? Qu’est-ce qui le retient ? Adeline Baldacchino va se pencher sur ce non-geste et découvrir la vie de cet homme...

Choix musical de Géraldine Schwarz : Wolf Biermann : "Warte nicht auf bessre Zeiten

Choix musical d’Adeline Baldacchino : Leonard Cohen : "Who by fire

Archives :

  • Archive Ina non identifiée : Paul Celan lit son poème Todesfugue
  • Archive Ina du 9 septembre 2000 : Paul Ricoeur à propos de la juste mémoire 
  • Archive Ina du 23 août 2003 : Vladimir Jankelevitch à propos de sa révolte contre les actes nazis

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.