Une histoire qui se passe aujourd’hui, en Chine.

Jeunes chinois et chinoises pendant le Festival de musique de Beijing Midi
Jeunes chinois et chinoises pendant le Festival de musique de Beijing Midi © Getty / Kevin Lee

La Chine d'après-Mao. L'histoire d'une jeunesse représentée entre autres par Feng Lei, garçon sauvage revenu à Pékin malgré les cicatrices du passé, Sam, la plus jolie fille des nuits électriques, et Xiaopo, sosie de Mao devenu chauffeur de taxi. Ils sont poètes, rockers, amoureux. Ils ne dorment jamais, boivent trop, courent à en perdre haleine sur des trottoirs déserts. Pour échapper aux fantômes, il faudra aller vite et ne pas avoir peur.

Nouvelle jeunesse
Nouvelle jeunesse © Nicolas Idier

"Tu remontes le temps, et tu es à nouveau dans la cour du Temple. Tu lèves le visage vers le ciel orangé qui est le toit des grandes villes. Les flocons de neige se déposent sur ton visage, comme des baisers légers. La solitude retrouvée. Tu aimes le silence. Le silence après le vacarme des guitares électriques, de la batterie et des éclats de voix. Tu te tiens debout devant ta moto. Tu as allumé une cigarette et tu ressens la ville comme une présence ouverte devant toi, dans toute la beauté des premiers soirs d’hiver. Pékin. Tu aspires la fumée. Ta main ne tremble pas. Tu te sens fort, jeune et amoureux, malgré tout ce qu’on dit de toi. Tu remontes la fermeture de ta veste noire et enfourches la moto. « Je ne me retourne jamais ; ça porte malheur », dis-tu souvent quand on t’interroge sur tes désinvoltures. Tu as dévissé les rétroviseurs. « Je préfère connaître ce qui vient que ce qui est déjà derrière moi. » Et quand on rétorque que le danger attaque souvent par-derrière, tu te contentes de répondre, avec le demi-sourire qui te vaut une réputation d’orgueil, « C’est pour cette raison qu’il faut toujours aller aussi vite que possible : pour que rien ne puisse vous rattraper ». Extrait du livre de Nicolas Idier, Nouvelle jeunesse, aux Editions Gallimard.

Pastille sonore :

Marie Holzman, sinologue spécialiste de la Chine contemporaine et de la dissidence chinoise, enseignante de chinois à l'université, écrivain, journaliste et traductrice française.

  • Archives INA du 10 janvier 1977 (Les après-midi de France Culture) : Simon Leys (alias Pierre Rickmans écrivain, sinologue et historien) raconte son voyage d’un an en Chine à 19 ans en 1955.
  • Archive du 1er octobre 1949 : Mao Tsé-toung, discours à la naissance de la République populaire de Chine. Musique : My song de Nova Heart 2015
  • Archives INA du 25 mai 2016 : Jia Zang Ke (cinéaste chinois) parle de la musique taiwanaise qu’il écoutait en cachette
  • Archives INA du 24 février 1968 : Jean Luc Godard à propos de l’importance de la révolution culturelle en Chine. Musique : Mao Mao – Jean Luc Godard (Bande Originale du Film La chinoise 1967)

Le choix musical de Nicolas Idier : Nothing to My Name de Cui Jan

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.