Il a eu 95 ans le 24 décembre 2016, et c’est une véritable légende vivante.

Jonas Mekas  pendant le 54ème Festival de New York le 13 octobre 2016
Jonas Mekas pendant le 54ème Festival de New York le 13 octobre 2016 © AFP / Michael Loccisano/Getty Images

Jonas Mekas est le témoin de la jungle artistique new-yorkaise des années 60, et reste toujours attentif aux dernières mutations du métier, d'ailleurs il continue à défendre ardemment le cinéma underground qu’il a contribué à fédérer, organiser et faire connaître dans le monde entier.

Il a grandi dans une ferme en Lituanie dans les années 20 et a toujours vécu au contact de la poésie. Il a publié ses premiers poèmes à 12 ou 13 ans. Un de ses premiers recueils écrit en 1946 dans un camp de réfugiés en Allemagne est devenu un classique dans son pays natal. Il racontait sa vie dans son village avant l'arrivée des tanks soviétiques, puis des nazis. Il vit aux États Unis depuis 1949 où il a commencé à tenir un journal filmé comme "Walden", "Lost Lost Lost", "Scenes from the life of Andy Warhol", et bien d'autres ...

Extraits de films de Jonas Mekas : "Lost Lost Lost" et "Walden"

Musique : The Velvet Underground avec Make the word

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.