Pourquoi Pablo Picasso est-il « signalé comme anarchiste » à la police le 18 juin 1901 ? Si l’Artiste a connu un succès à la hauteur de son talent, la chercheuse Annie Cohen-Solal nous plonge avec son livre “Un étranger nommé Picasso” (Fayard) dans une enquête sur celui qui s'est vu refuser la nationalité française.

Le peintre, dessinateur, sculpteur et graveur, Pablo Picasso dans la villa senneur "La Californie" à Cannes. 1957.
Le peintre, dessinateur, sculpteur et graveur, Pablo Picasso dans la villa senneur "La Californie" à Cannes. 1957. © Getty / Imagno

Dès son arrivée à Paris en 1901, Pablo Picasso est repéré par la police parisienne, qui accumule au fil des années de nombreux rapports sur lui, son entourage, son train de vie, ses opinions politiques. Le 03 avril 1940, il demande sa naturalisation dans le plus grand secret : la France la lui refuse. Le plus grand génie de la peinture du XX siècle est donc resté espagnol jusqu'à sa mort.

Le marchand d'art Léo Castelli, l’avènement des peintres américains, Mark Rothko, et maintenant Pablo Picasso… Connue pour ses travaux sur Jean-Paul Sartre, la professeure et chercheuse associée à l’Institut d’Histoire moderne et contemporaine Annie Cohen-Solal s’intéresse également à la figure de l’artiste, dans des problématiques d’exil, de déracinement et d’expatriation. 

Depuis 2016, elle prépare “Picasso l’étranger”, une exposition dont elle est la commissaire au Musée national de l’Histoire de l’Immigration, qui ouvrira en 2022. 

Dans “Un étranger nommé Picasso”, Annie Cohen-Solal explore le génie de cet artiste qui a passé la majeure partie de sa vie en France, à travers l’angle inédit de son statut d’étranger. Elle retrouve des archives inexploitées et entraîne le lecteur dans une enquête sur cet artiste surdoué, naviguant en grand stratège dans une France travaillée par ses propres tensions.  

Musiques : 

  • Leonard Cohen, The Stranger
  • Anna Prucnal, I ragazzi giu nel campo (Pier Paolo Pasolini)
  • Benjamin Biolay et Juliette Armanet,  Rue saint Louis en île

Archives : 

  • Archive Ina du 1er décembre 1938 : Paul Nizan (seule archive existante) lauréat du prix Interallié pour son livre "la conspiration" parle du journalisme et littérature qui ne sont pas des activités contradictoires
  • Archive Ina du 21 octobre 1966 (au micro d’Adam Saulnier) : Pablo Picasso à propos du mot « amour »
  • Archive Ina du 9 novembre 1985 (au micro de Jean Daive) : Léo Castelli à propos de son rôle de galeriste d’art et le coût de l’art

Générique Veridis Quo des Daft Punk

Les invités
L'équipe
Contact