Écrivain militant dans ses mots comme dans ses actes, l’italien Erri De Luca nous offre avec son “Aller simple” (Gallimard) une poésie puissante sur la migration. Il se confie ce soir dans l’Heure Bleue sur ce recueil dont “les lignes vont trop souvent à la ligne”.

Portrait de l'écrivain, journaliste, poète et traducteur italien contemporain Erri de Luca à Paris le 16 mars 2019.
Portrait de l'écrivain, journaliste, poète et traducteur italien contemporain Erri de Luca à Paris le 16 mars 2019. © AFP / Joël Saget

Écrivain militant dans ses mots comme dans ses actes, l’italien Erri De Luca nous offre avec son “Aller simple” (Gallimard) une poésie puissante sur la migration. Il se confie ce soir dans l’Heure Bleue sur ce recueil dont “les lignes vont trop souvent à la ligne”.

La poésie que je ne peux atteindre est un éventail fermé, mais je l’agite quand même.” 

Ne vous avisez pas de qualifier Erri De Luca d’engagé, il dit avoir simplement obéi à l’Histoire majeure. Ne parlez pas non plus de la responsabilité de l’écrivain : elle n’existe pas selon lui, son seul devoir est de bien écrire. Pourtant, son écriture donne depuis trente ans la parole à ceux qui ne l’ont pas. 

Bien des jours avant de voir la mer, elle était une odeur, une sueur salée, chacun imaginait sa forme.” 

En 2017, Erri De Luca monte à bord du “Prudence”, le nouveau navire de sauvetage de Médecins sans frontières. Il tire de cette expérience “Amère Méditerranée", un texte où il dénonce le drame humain qui se déroule en mer. 

Depuis, il ne cesse de dénoncer l’inaction de l’Union Européenne et la montée des nationalismes qui opposent toujours plus d’obstacles sur la route des migrants. La republication de son recueil “Aller Simple” dans une édition augmentée de poèmes inédits est une pierre de plus à l’édifice d’une vie combative. 

Musiques : 

  • Adriano Celentano : "Svalutation"
  • Georges Brassens :  "L’auvergnat"
  • Lous and the Yakuza : "Dans la hess"

Pastille : extrait commémoration d’Aldo Moro de 1978

Archive : archive Ina du 9 mai 1998 (journal télévisé de France 2 commémore les 20 ans)

Générique : "Veridis Quo" des Daft Punk

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.