Qui a dit : "le féminisme est universel ou il n'est pas" et "il y a autant de féminismes que de femmes" ? Les deux invitées de l'Heure Bleue !

Une Ffemme d'affaires tente de se faire entendre par mégaphone à un homme d'affaires
Une Ffemme d'affaires tente de se faire entendre par mégaphone à un homme d'affaires © Getty / DNY59

Avec "Le grand détournement : féminisme, tolérance, racisme, culture" aux Editions du Cerf, Fatiha Boudjahlat enseignante en collège, et essayiste, explique comment certaines valeurs telles que la laïcité, la tolérance ou le féminisme ont été relativisées, détournées de leur sens premier et sont aujourd'hui utilisées pour défendre les communautarismes et légitimer des pratiques condamnables. Le titre de son livre paraphrase la notion chère à Renaud Camus de "grand remplacement". Mais le détournement que dissèque et que dénonce Fatiha Boudjahlat ne se combat pas par exemple en entrant dans une "guerre des civilisations". 

Rebecca Amsellem est docteure en économie. En 2015, elle a fondé la newsletter "Les Glorieuses" qui a pour ambition de réinventer l'information sur les femmes. Le projet est né d'un constat : les préjugés sont loin d’être révolus et un travail considérable reste à accomplir pour faire de l’égalité entre les femmes et les hommes une réalité universelle. "Les glorieuses", c'est aussi un livre paru aux Éditions Hoëbeke, dans lequel l'auteure a rassemblé vingt chroniques qui évoque le féminisme et aborde des problématiques telles que la peur de parler en public ou la décrédibilisation des femmes. Elle relate également des expériences personnelles et met en lumière de nombreuses femmes illustres, notamment Olympe de Gouges, qui milita contre l'esclavage, ou Paulette Nardal, la première femme noire qui étudia à la Sorbonne. 

Choix musical de  Fatiha Agag Boudjahlat : "Strange fruit" par Nina Simone

Archives : 

  • Archive Ina de 1949 : Simone de  Beauvoir parle des inégalités économiques entre les hommes et les femmes  au moment de la parution de « Le Deuxième sexe » 
  • Archive Ina du 25 mai 2005 : Judith Butler à propos du masculin et du féminin 

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.