"Pippo, pourquoi ne ferais-tu pas un spectacle sur l’évangile ? Tu enverrais ainsi un message d’amour. On en a tellement besoin, de nos jours."

Pippo Delbono le 15 mai 2014 à Cannes.
Pippo Delbono le 15 mai 2014 à Cannes. © Getty / Venturelli/WireImage

De cette suggestion faite par la mère de Pippo Delbono naît "Vangelo", un spectacle où il est question de religion, de sa mère, de tragédies, de souffrances, de beauté et d'amour. "Vangelo" est la réponse de Pippo Delbono. Pour ce faire, le metteur en scène et acteur de théâtre a convoqué par exemple, Pasolini, Saint-Augustin, Led Zeppelin, avec des voix, entendues dans les camps tziganes, des camps de réfugiés ou tout simplement dans la rue, et avec les musiques d'Enzo Avitabile, pour une messe laïque qui mêle rire, mélo, tendresse et respect.

Jusqu'au 21 janvier au Théâtre du Rond Point, le metteur en scène, micro à la main, se révoltera, chantera, dansera, accompagné de sa fidèle troupe : Bobo, sourd-muet microcéphale, Gianluca, trisomique, Nelson, ancien SDF...

Pastille sonore: Hortense Archambault

Musiques :

  • Rolling Stones avec Sympathy for the devil
  • Murray Head avec Superstar

Extraits de films : La Strada de Fellini de 1954

  • Archive de 1992 : Pina Bausch à propos de son travail avec ses danseurs
  • Archive Ina du 24 mai 1974 (au micro de Roger Régent) : Pier Paolo Pasolini évoque la prière et le blasphème, ses films sur l’évangile de Saint Mathieu et sur Saint Paul.

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.