Il a décidé de faire de sa propre existence un sujet d’écriture et de laisser sa vie être guidée en retour par la littérature. Sélectionné à la fois pour le Goncourt et le Renaudot 2019, Santiago Amigorena présente son dernier roman, "Ghetto intérieur", dans l'Heure Bleue.

Portrait de l’écrivain, réalisateur, scénariste, et producteur Santiago Amigorena.
Portrait de l’écrivain, réalisateur, scénariste, et producteur Santiago Amigorena. © AFP / Ulf Andersen / Aurimages

Santiago Amigorena avait déjà écrit sur son enfance, sa jeunesse, son adolescence même dans le cadre de son immense projet d’autobiographie. Laconique, aphone puis taciturne, l’écrivain avait finalement raconté son premier amour, sa première défaite, ses premières fois. Explorateur du temps, il n'avait cependant pas encore raconté son histoire familiale. 

Dans Le Ghetto intérieur, Santiago Amigorena nous raconte le calvaire vécu par son grand-père Vicente Rosenberg, exilé en Argentine, au moment où s’opérait en Europe l’entreprise de destruction des juifs. L’auteur se penche dès lors sur la difficulté de construire sa vie quand on sait ses proches pris au piège au cœur d’un ghetto.

L'auteur qui écrit aujourd'hui : "Il y a vingt-cinq ans, j'ai commencé un livre pour combattre le silence qui m'étouffe depuis que je suis né". Ce roman est l'histoire de l'origine de ce silence. 

Choix musical : Le concerto numéro 20 de Mozart, par Clara Haskil 

Archives

· Archive Ina du 7 juin 1978  (au micro de Jacques Chancel depuis Buenos Aires) : Jorge Luis Borgès parle de ce que signifie pour lui être Argentin

· Archive Ina du 14 novembre 1976 (au micro de Françoise Verny) : Emmanuel Levinas répond à la question « qu’est-ce qu’être juif ? »  

· Archive Ina non datée : Primo Levi évoque le sentiment de culpabilité.

Générique : Veridis Quo - Daft Punk 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.