Face à la crise dite «des migrants», Wang Bing dirige notre regard occidental vers un autre peuple, les Ta’ang du Myanmar, contraint de s’exiler en Chine.

Wang Bing, réalisateur renommé chinois de documentaires, cinéaste.
Wang Bing, réalisateur renommé chinois de documentaires, cinéaste. © Maxppp / Vrel Valérie/PHOTOPQR/LA PROVENCE

Ta'ang est donc le nom d'une ethnie birmane contrainte à l’exil, fuyant des conflits armés vieux de plus de vingt ans et, pourtant, largement passé sous les radars de l’actualité internationale. Attentif, plein d’empathie, vigilant, Wang Bing s’est intéressé à ces dizaines de milliers de réfugiés, à leurs conditions d’hébergement précaires, à leur indécision grandissante. Ses images ont été filmées dans la plus grande urgence, sans autorisation, le tournage constamment menacé par des soldats, des bandes de trafiquants et de criminels. Comment a-t-il pu tourné son long métrage ? Dans quelles conditions ? Réponses et d'autres dans l’Heure Bleue ce soir.

Traduction Chinois : Taso-Yin TU

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.