Pour son histoire, Nathacha Appanah s’est inspirée du sort des enfants errant dans les rues de Mayotte. Moïse est de ceux-là ...

Nathacha Appanah, le 6 janvier 2015
Nathacha Appanah, le 6 janvier 2015 © Getty / Ulf Andersen

Moïse, un enfant comorien échoué sur une plage de Mayotte, abandonné par sa mère biologique. il est élevé par Marie, une infirmière blanche en mal d'enfants. A 15 ans, sa vie bascule. En quête de ses racines, il quitte sa vie protégée pour rejoindre un gang de jeunes livrés à eux-mêmes et shootés au chimique. Il se confronte alors à Bruce, le chef du bidonville, tyran et voyou. Dans son sixième roman, Nathacha Appanah nous raconte l’autre pendant de l’île au lagon paradisiaque, département français.

« J’ai un tel désir pour ce pays, un désir de tout prendre, tout avaler, gorgée de mer après gorgée de mer, bouchée de ciel après bouchée de ciel.

J’ai vingt-neuf ans et il faut me croire. Chaque jour monte l’attente, chaque jour gonfle l’espoir d’avoir un enfant. J’égrène les mois avec des rêves, des rires et des câlins. Les comptines remontent de mon enfance comme par magie, Tourne tourne petit moulin frappent frappent petites mains, et ma tête est une calebasse remplie de choses qui semblent à portée de main et qui pourtant se refusent à moi. Il y a tant d’enfants ici, tant de femmes enceintes, tous ces bébés dans tous ces bras, pourquoi pas dans les miens ? Tous ces bébés nés sans même qu’on les désire, alors que, moi, je prie, je supplie. ». Extrait de «Tropique de la violence» de Nathacha Appanah aux Éditions Gallimard.

Pastille sonore : Brigitte Giraud

  • Archive Ina du 31 mai 1989 : VS Naipaul, à propos de sa vision de l’Inde
  • Archive Ina du 20 mars 2002 : Jean Marie Le Clézio évoque la mer de l’île Maurice
  • Archive Ina du 20 septembre 2015 : Dany Laferrière à propos du jugement

Choix Musical : Etta James : At last

Générique : Veridis Quo par Daft Punk

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.