Avec une enquête sur des faits que tous ceux, celles d’entre nous qui étaient adultes à l’époque ont connus, mais que nous avons oubliés aussitôt, parfois sans savoir ou comprendre ce qui s’était passé.

Couronne d'épines sur tissu de soie rouge
Couronne d'épines sur tissu de soie rouge © Getty / Duckycards

Jeanne Favret-Saada, directrice d’études à la section des sciences religieuses de l’École pratique des hautes études (EPHE), a, avec "Les sensibilités religieuses blessées : christianismes, blasphèmes et cinéma, 1965-1988" aux Editions Fayard, choisi le prisme du cinéma pour étudier la manière dont l’attaque pour blasphème a mobilisé, dans un passé récent mais oublié, églises et associations chrétiennes et désormais, les islamistes, contre des films, s’attardant plus particulièrement sur les cas de "Suzanne Simonin, La religieuse de Diderot" (Jacques Rivette), "Je vous salue Marie" (Jean-Luc Godard), "Monty Python : la vie de Brian" (Terry Jones) et "La dernière tentation du Christ" (Martin Scorsese).  

L’ouvrage contient de nombreuses informations. On y découvre par exemple que ce n’est pas Mme De Gaulle, contrairement à la rumeur, qui a fait interdire "La Religieuse", mais le Général lui-même, à la suite d’une lettre du Cardinal Feltin (ancien fidèle du Maréchal Pétain sous l’Occupation, chaud partisan du STO). Un livre qui se lit comme un roman, et à découvrir ce soir dans l'Heure Bleue. 

Pastille sonore : Luc Boltanski 

Choix musical : George Harrison avec "My Sweet Lord "

Extrait de film : "Monty Python : la vie de Brian" de Terry Jones

Extrait de la conférence donnée dans le cadre des "Mardis de la Fondation" le 17 Mars 1987 : Gilles Deleuze à propos de l’art et des actes de résistance

Archive Ina du 10 mai 1985 : Jean Luc Godard parle de son film Je vous salue, Marie au festival de Cannes

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.