Il est une équation entre un physicien, un philosophe et les Rolling Stones. Avec les ouvrages qu’il publie et son émission hebdomadaire sur France Culture, Etienne Klein vulgarise les sciences et aime à nous faire découvrir l’univers scientifique, par définition difficilement accessible.

Portrait d'Étienne Klein,  physicien et un philosophe des sciences le 31 octobre 2018, à Paris.
Portrait d'Étienne Klein, physicien et un philosophe des sciences le 31 octobre 2018, à Paris. © Getty / Stéphane Grangier - Corbis

Récemment, Etienne Klein racontait encore à France 3 Corse : 

Il y a avait un slogan qu’on nous avait beaucoup répété pendant des années, c’est qu’il fallait mettre la science en culture… En revanche, je pense qu’il faut inverser le slogan et mettre de la culture dans la science...

C’est pourquoi, il accompagne ses discours scientifiques d’autres références : philosophiques, littéraires, historiques, liées à la musique, la bande dessinée, la science-fiction.

Pour ce grand physicien agrégé de philosophie, aboutir à de grandes découvertes nécessite de dépasser la connaissance scientifique, les idées préconçues et de « penser contre son cerveau ».

Scientifique, philosophe des sciences, Etienne Klein écrit des ouvrages de physique et produit une émission hebdomadaire.

Etienne Klein est un touche à tout, doué et engagé dans divers domaines : directeur de recherche au Commissariat à l'Energie Atomique (CEA), docteur en philosophie des sciences, il dirige également le Laboratoire des Recherches sur les sciences de la matière (Larsim), il est professeur de philosophie des sciences à l'École centrale à Paris. Il produit une émission hebdomadaire à France Culture : La Conversation scientifique, écrit des livres, et donne des conférences…

Une carrière incroyable qui impressionne d’autant plus que l’on sait qu’à trente ans, un médecin lui annonce une tumeur à la gorge et lui donne six mois maximum. Etienne Klein écrit alors son premier livre Conversations avec le sphinx comme un sursaut de vie. L’opération médicale lui coûte une corde vocale et lui laisse définitivement une voix monocorde. Il sait en sourire :

Il vaut mieux avoir une extinction de voix qu’être en voie d’extinction…De ce mauvais diagnostic a résulté une hyperactivité un peu morbide, je bouge pour me prouver que je ne suis pas mort.

Pastille sonore : Francis Wolff 

Choix musical : Don’t know why de Norah Jones

Extrait de film : Pierrot le fou de Jean Luc Godard 

Archives : 

  • Archive Ina du 29 juillet 2004 : Alain Mimoun à propos de son expérience du marathon de 1956 
  • Archive de juillet 1946 : Albert Einstein commente la quatrième explosion atomique dans le Pacifique
    ( D’ailleurs une nouvelle application Google Arts et Culture a publié cette semaine de manière inédite des lettres d’Albert Einstein )
  • Archive Ina du 8 octobre 1979 ( au micro de Jacques Chancel ) : Vladimir Jankélevitch  répond à la question qu’est-ce que le temps ?
  • Extraits de discours en 2017 : Emmanuel Macron évoque son expression «  en même temps »
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.