Une réflexion sur la culpabilité. Celle de chacun, de chacune d'entre nous, que nous éprouvons quelquefois dans un monde de plus en plus individualiste.

Luc et Jean-Pierre Dardenne le 23 mai 2016  au Photocall du film "La Fille Inconnue" lors de la 69ème édition du festival de Cannes.
Luc et Jean-Pierre Dardenne le 23 mai 2016 au Photocall du film "La Fille Inconnue" lors de la 69ème édition du festival de Cannes. © Maxppp / Clémentine Faure/Wostok Press/picture alliance / dpa/picture a

D’une même voix, les frères confient que, depuis plusieurs années, pendant leurs sept autres films, ils pensaient à Jenny, ce personnage de médecin qui se sent «coupable, responsable. Elle refuse de penser, de dire : « Je n’ai rien vu, rien entendu ».

Luc et Jean-Pierre Dardenne assurent n’avoir ni thèse à défendre ni message à faire passer. Un seul thème les intéresse véritablement : le bouleversement soudain d’une personne, la conséquence d’un évènement imprévisible. Comme dans les grands textes de Dostoïevski, après la faute, il y a la rédemption …

►►►"La Fille inconnue" des frères Dardenne, en salle le 12 octobre 2016

Pastille sonore : Frederick Wiseman

Musique: Van Morrison : Moondance

  • Archive Ina du 14 avril 2009 (Du jour au lendemain) : Armand Gatti, qu’est-ce qu’écrire ?
  • Archive Ina du 26 janvier 1963 : Michel Foucault à propos de la fragilité du corps humain.

Extraits de films :

La fille inconnue :

1) Avec le stagiaire à propos du diagnostic

2) Le lendemain de la mort de la femme au poste de police

3) Les menaces en voiture

Rosetta

Générique : Veridis Quo par Daft Punk

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.