Avec "Ma vie sur la route", Gloria Steinem retrace à travers ses récits de voyage, la richesse de ses rencontres et de ses combats.

La journaliste et écrivaine Gloria Steinem pendant une conférence le 6 février 2019 à Dana Point, en Californie.
La journaliste et écrivaine Gloria Steinem pendant une conférence le 6 février 2019 à Dana Point, en Californie. © AFP / Vivien Killilea / Getty Images pour MAKERS

Gloria Steinem est une nomade et ce, depuis son enfance. Son père emmenait toute sa famille sur la route en fonction de sa bonne fortune. Elle en gardera un goût immodéré de la route, qui lui fera parcourir le monde entier mais surtout les quatre coins des États-Unis qu'elle a parcourus de long en large. Elle ne sera pas chez elle plus d'une semaine d'affilée pendant plus de 40 ans. 

La journaliste s’est imposée depuis longtemps comme une figure majeure du mouvement pour les droits des femmes, la cause dans la psyché collective américaine et dans la pop culture. 

Son autobiographie "Ma vie sur la route", est préfacée par Christiane Taubira, gage de qualité. Voyageuse infatigable, Gloria Steinem y raconte son existence nomade. 

Il y a un monde entre ce qu’on croit voir de loin et ce qu’on découvre en s’approchant. Si je raconte cette histoire, c’est parce qu’il n’y a que la route pour nous enseigner ce genre de leçon. 

Interprète : Hélène Joguet-Legent

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.