Avec un livre qui porte bien son nom. A prendre au premier degré.

Pierre Péju,  écrivain et professeur de philosophie francais le 17 octobre 2013.
Pierre Péju, écrivain et professeur de philosophie francais le 17 octobre 2013. © Sipa / BALTEL

"Reconnaissance" c’est l’histoire d’un mystérieux randonneur, qui dans un refuge de haute montagne, fait don à un écrivain d'un bloc transparent qu'il prétend être le "Cristal du temps". Plus tard, au lieu de se remettre à la rédaction de son roman, l'écrivain, Pierre Péju ?, y plonge les yeux. Des moments de sa vie surgissent en désordre, scènes banales ou incongrues, êtres perdus de vue, anecdotes auxquelles il n'a plus jamais repensé. A suivre les yeux fermés.

"Il était évident que l’homme ne tenait pas à ce que je lui pose des questions trop précises et qu’il préférait, après s’être courtoisement enquis de mon modeste itinéraire, égrainer les noms des lieux où il était déjà passé au cours des derniers mois, et ceux où il envisageait de se rendre dans les prochaines semaines. Ou peut-être jamais. La Chapelle-d’Abondance, le Plan de la Lai, Ceillac, Valdeblore, la Madone de Fenestre, le refuge des Merveilles, Sospel … Pure poésie des "noms de pays", lieux-dits, inscriptions tatouées à même la peau de la terre et scansion de tout voyage. Il prononçait ces noms et beaucoup d’autres, plus lointains, Prague ou Carthage, Rome ou Pompéi, Salzbourg ou Édimbourg, avec un léger accent difficile à identifier, ce qui en augmentait encore l’enchantement et l’exotisme. Chaque halte plus ou moins prolongée ou longs séjours se transformaient, quand il en parlait, en "refuge des merveilles". Je n’ai pu m’empêcher de lui demander : "On ne devient pas un voyageur tel que vous si on n’a pas l’espoir de « trouver » quelque chose. Je me trompe ?"".Extrait de "Reconnaissance" de Pierre Péju aux Éditions Gallimard.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.