La chorégraphe et danseuse japonaise Kaori Ito valse entre les spectacles et les villes de France pour proposer des scènes tout en jeux d'ombres et de lumières, qui plongent au plus profond de l'intime. Rencontre avec une amoureuse de la danse, qui fait de son travail corporel un art du partage par excellence.

Portrait de la danseuse et chorégraphe Kaori Ito à Paris le 18 septembre 2020.
Portrait de la danseuse et chorégraphe Kaori Ito à Paris le 18 septembre 2020. © AFP / Joël Saget

Après avoir été l'interprète de grands chorégraphes contemporains, la danseuse japonaise Kaori Ito a décidé de partager sa propre vie avec le public. 

Qu'elle danse sur scène avec son père ou avec son compagnon, qu'elle enfile les atours d'un robot pour parler de son quotidien harassant d'artiste, elle fait de chacun de ses spectacles un moment  cathartique, une libération corporelle de ses émotions et de ses frustrations. 

Kaori Ito interroge aussi la culture dans laquelle elle a évolué et les liens invisibles qui nous relient à nos fantômes dans ses deux derniers spectacles. 

Dans "Le tambour de soie", elle revisite ainsi le théâtre traditionnel japonais du Nô et son adaptation moderne par l'écrivain Yukio Mishima, avec l'acteur Yoshi Oïda, autour d'un vieil homme qui se consume, littéralement, d'amour pour une jeune danseuse. 

Kaori Ito cherche finalement à reconnecter les vivants et les morts. Le spectacle "Chers", créé en 2020, s'est ainsi composé autour des lettres que Delphine Lanson et elle ont demandé aux 6 interprètes d'écrire à leurs défunts. Cette danse funèbre et joyeuse sera visionnable sur vos écrans le 19 novembre via la plateforme Culturebox. Un podcast d'"audio-description sensible" du spectacle vous permettra également de plonger dans ce dialogue avec les absents.  

Vous pourrez retrouver toutes les prochaines dates des spectacles de Kaori Ito sur le site de la compagnie. 

Les invités
  • Kaori ItoDanseuse, chorégraphe, comédienne, vidéaste japonaise
L'équipe
Contact