Figure de la vie intellectuelle française, il va tenter de nous expliquer le monde et comment le changer pour mieux avancer.

Le philosophe et historien,  Marcel Gauchet
Le philosophe et historien, Marcel Gauchet © AFP / ERIC FEFERBERG

Avec "L'Avènement de la démocratie, t. 4, Le Nouveau Monde", Marcel Gauchet poursuit son analyse et s'interroge sur ce qui s'est passé pour que silencieusement, dans le sillage de la crise économique du milieu des années 1970, un monde nouveau apparaisse dont nul n'en avait anticipé les conséquences. Il examine en quoi consiste sa nouveauté qui marque à la fois le triomphe du principe démocratique à une échelle jamais vue et rend sa mise en œuvre si problématique. Pour le philosophe et historien, si le modèle démocratique européen est fatigué, il n'est pas périmé et mérite au contraire d'être réinventé.

"(…)La mondialisation est bien davantage qu’un phénomène économique de globalisation des échanges. Elle est portée par la dynamique sous-jacente d’une redéfinition d’ensemble du régime de coexistence des entités politiques, qui ne peut se comprendre qu’en fonction des propriétés de l’unité de base qui en constitue le pivot, à savoir la forme État-nation. Or celle-ci n’est pas seulement le produit européen le plus plébiscité à l’exportation ; elle demeure le produit dans la, sophistication duquel l’Europe conserve une solide longueur d’avance, y compris lorsqu’elle joue à son détriment. Si l’on veut percer à jour la logique de la mondialité, c’est dans les derniers développements obtenus dans son laboratoire qu’il convient d’en scruter les ressources et les défis. Il n’est pas jusqu’à l’exemplarité hégémonique acquise par le modèle américain qui ne prenne toute sa signification en regard des incertitudes européennes. Sans doute n’est-il pas besoin de cette aune pour mesurer l’éclatante réussite américaine. Elle parle suffisamment par elle-même. Mais il n’y va pas que des moyens de la richesse et de la puissance dans son rayonnement. Il y va d’une vision de la bonne société et de la juste démocratie. C’est sous cet angle, en particulier, que l’attraction du modèle est le plus ressentie en Europe, au titre presque d’une possible identité de rechange. Or cette vision est un leurre ; elle repose sur une illusion d’optique quant à la manière dont fonctionne réellement la démocratie américaine, mais une illusion qui est aujourd’hui la chose du monde la mieux partagée. Elle est la chimère organisatrice du moment, la fantasmagorie constituante du monde nouveau, le mirage qu’il sécrète naturellement, compte tenu de ses dispositions et de ses orientations.(…)". Extrait de "L'avènement de la démocratie (Tome 4) - Le nouveau monde" de Marcel Gauchet aux Éditions Gallimard.

Pastille sonore : Mona Ozouf

Choix musical : Rita Mitsouko avec "Marcia Baïla"

  • Archive Ina du 19 juin 1956 : Maurice Merleau-Ponty plaide pour une démocratie parlementaire
  • Discours sur la place de la république, archive du 4 septembre 1958 : Charles de Gaulle à propos de la constitution de la Vème République
  • Archive Ina du 21 janvier 1980 (au micro de Jean-Pierre Elkabbach et Alain Duhamel) : Georges Marchais refait l’historique du programme commun.

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.