Toujours en recherche de nouveaux territoires, Christiane Jatahy aime travailler sur les frontières. Cette fois-ci, elle a choisi de partir sur la trace de l'Odyssée d'Homère, avec les "Ulysse" d'aujourd'hui. Elle est l'invitée de l'Heure Bleue.

Portrait de Christiane Jatahy, metteuse en scène, actrice, dramaturge et cinéaste.
Portrait de Christiane Jatahy, metteuse en scène, actrice, dramaturge et cinéaste. © Estelle Valente

"Le présent qui déborde. Notre Odyssée II", présenté en juillet à Avignon, et jusqu'au 17 novembre au 104 avec l’Odéon-Théâtre de l’Europe, ce sont des hommes, des femmes qui témoignent dans un "reportage", de l’exil, en résonance avec les émotions vécues par le héros d’Homère. 

Christiane Jatahy est allée sur les camps de réfugiés à Jenine, en Palestine, où l’on voit des Palestiniens exilés sur leur propre terre, au Liban ou en Grèce (terre d’exil de Syriens torturés par leur régime, en Afrique du Sud, terre d’exil de citoyens persécutés du Zimbabwe et du Malawi ou au Brésil, terre natale de Christiane Jatahy, où elle donne la parole à une tribu d’Amazonie, menacée de disparition par Bolsonaro, entre autres. 

À chaque fois, elle y a trouvé des acteurs dont les parcours de vie pouvaient entrer en résonance avec la fiction.

Dans ses bagages, l’artiste a également ramené des comédiens cosmopolites qu’elle installe parmi les spectateurs. En dialogue quasi-permanent avec leurs homologues du film, ils témoignent, eux aussi, par caméra interposée ou non, de leur histoire, sans que l’on sache ce qui relève du réel ou de la fiction.

Comme dans ses spectacles précédents, la metteuse en scène accorde beaucoup d’importance à la participation du public. Chaque représentation est une nouvelle rencontre puisqu’un nouveau public vient découvrir le spectacle. Ces rencontres si elles sont chaque fois différentes, n’en sont pas moins élaborées avec beaucoup de soin durant le travail de création.

Traduction portugais : Carlos Spilak 

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.