Quête d'une désinhibition salvatrice ou récit d'une descente aux enfers ? Dans son dernier film, "Drunk", le réalisateur danois Thomas Vinterberg interroge les effets de l'ivresse sur la psychologie humaine et les relations sociales. Une discussion ennivrante dans l'Heure bleue, à écouter sans modération !

Le réalisateur, scénariste et producteur de cinéma danois Thomas Vinterberg à La Cité du cinéma le 25 octobre 2018 à Saint-Denis, France.
Le réalisateur, scénariste et producteur de cinéma danois Thomas Vinterberg à La Cité du cinéma le 25 octobre 2018 à Saint-Denis, France. © Getty / Stephane Cardinale - Corbis

Martin, Tommy, Peter et Nikolaj, quatre amis en proie à une crise existentielle dans leur métier de professeur comme dans leur vie familiale, décident de tester l'hypothèse d'un psychologue, selon laquelle l'homme aurait un déficit d'alcool dans le sang d'au moins 0,5 g, ce qui nuirait à son humeur. Aussi, les quatre hommes commencent à boire sur leurs heures de travail pour expérimenter les aspects positifs de l'ivresse.

Le réalisateur danois, qui s'est fait connaître du grand public avec son film "Festen" en 1998, film noir sur l'inceste et le tabou familial, propose avec "Drunk" une réflexion sur l'alcool, ses remèdes et ses maux, la difficulté à garder le contrôle de soi face à la sensation d'ivresse.

Mais au delà des vapeurs de spiritueux, Thomas Vinterberg parle d'amitié, de tentative de construction, de crise d'identité. 

Le film a été sélectionné en compétition officielle pour le festival de Cannes 2020 et sort en salle le 14 octobre. 

Choix musical : 

  • _What a life _de Scarlet Pleasure

Extraits du film Drunk 

Archives : 

  • Archive Ina du 23 novembre 1977 : Emmanuel Levinas à propos de Kierkegaard
  • Archive Ina du 2 juin 1987 : Marguerite Duras  à propos de l’alcoolisme et de l’écriture

Musiques : 

  • Ils ont changé ma chanson de Arno et Stephan Eicher 
  • Hurt d'Arlo Parks 
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.