Eva Illouz est spécialiste de l’amour, du bonheur et des émotions et elle vient de publier « Les Marchandises émotionnelles », un nouvel essai sur la construction des émotions par le capitalisme.

Eva Illouz, universitaire spécialisée dans la sociologie des sentiments et de la culture pour son livre « Les Marchandises émotionnelles » aux Editions Premier Parallèle.
Eva Illouz, universitaire spécialisée dans la sociologie des sentiments et de la culture pour son livre « Les Marchandises émotionnelles » aux Editions Premier Parallèle. © Getty / Classen Rafael / EyeEm

A l’heure où émotion et consommation sont étroitement liées : des stations du Club Med à la musique d’ambiance diffusée dans nos écouteurs, des guides de psychologie positive à l’industrie des cartes de vœux aux messages de valorisation des sentiments, Eva Illouz montre comment ces nouvelles marchandises visent à améliorer le moi. Elle invente le terme de « marchandises émotionnelles » et, dans l’ouvrage collectif éponyme dont elle a dirigé la rédaction, interroge l’authenticité de l’individu moderne.

Pourquoi l’amour fait mal : c’est par ce livre paru en 2012 que le public français découvre Eva Illouz. La sociologue y défendait la thèse suivante : l’amour est le noyau central et le vecteur historique de la modernité occidentale. En observant diverses expériences réussies ou non, elle tente d’expliquer pourquoi nos peines de cœurs sont vécues comme des pathologies qu’il nous incombe de soigner.

La révolution sexuelle est la plus réussie et la plus inachevée des révolutions

Ecoutez le témoignage de Luc Boltanski

2 min

Luc Boltanski à propos d'Eva Illouz

Par France Inter

Choix musical :

  • Ground Zéro (Ode to Love) de Abd Al Malik

Archives : 

  • Archive Ina de 1968 : Albert Cohen à propos de l’amour vrai 
  • Archive Ina de 1977 : Roland Barthes à propos de son livre  Fragments d’un discours amoureux
  • Extrait d’une publicité Meetic de 2016 

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.