Dans "Je crois en l’âme", (Bayard), Agnès b. raconte pour la première fois comment, au cours de son enfance, s’est enracinée cette spiritualité qui la fait vivre aujourd’hui.

La créatrice de mode Agnès b. après le défilé de mode de sa collection Prêt-à-porter féminin, printemps-été 2020 à Paris, le 30 septembre 2019.
La créatrice de mode Agnès b. après le défilé de mode de sa collection Prêt-à-porter féminin, printemps-été 2020 à Paris, le 30 septembre 2019. © AFP / Christophe ARCHAMBAULT

Styliste, mécène, collectionneuse, Agnès b est surtout connue du grand public pour ses pièces iconiques, le cardigan à pressions et le tee-shirt rayé. Mais cette éternelle optimiste compte bien d'autres cordes à son arc.

À l’ombre de l’exposition médiatique, Agnès b cultive un jardin secret qui prend racine dans une profonde spiritualité chrétienne. Éduquée dans l’amour du prochain, elle conçoit sa vie de femme et de chef d’entreprise en cherchant à réduire les injustices, en apportant son soutien aux êtres en difficulté.

Elle n'est pas du tout une grenouille de bénitier et ne va pas forcément à la messe. Mais cela ne l’empêche pas de prier n’importe où, de remercier, de demander. Elle a des amis du ciel.

Dans "Je crois en l’âme", elle évoque ses engagements de toutes sortes pour réduire les injustices et les malheurs d’autrui., elle s’exprime avec passion sur son amour de l’art et des artistes qu’elle soutient autant qu’elle le peut. Le livre est ponctué d’images qu’Agnès b a choisies. Elles proviennent de ses archives personnelles et de ses collections d’œuvres d’art contemporain.

Choix musicaux :

Immortels - Alain Bashung

Trop d’amour - Oxmo Puccino 

Archives :

· Gérard Depardieu lit les confessions de Saint Augustin à Notre Dame en 2003 

· Archive Ina du 20 novembre 2015 : John Giorno à propos de ses poèmes sérigraphiés sur des t-shirt 

Générique : Veridis Quo -Daft Punk 

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.