Pour Cédric Villani, les mathématiques ont une composante artistique intrinsèque souvent méconnue, et un mathématicien peut être comparé à un artiste. Portrait ce soir dans l'Heure Bleue !

Cédric Villani, mathématicien et homme politique lors d'une séance photo à Paris le 2 juin 2017.
Cédric Villani, mathématicien et homme politique lors d'une séance photo à Paris le 2 juin 2017. © AFP / JOEL SAGET

D'après celui que l'on surnomme le "Lady Gaga des mathématiques",  il ne faut pas avoir peur des maths. Les maths sont autour de nous, elles sont partout. Si on y va tranquillement, tout va bien, c’est comme plonger dans une piscine. Les mathématiques, c’est comme apprendre une langue étrangère, il faut prendre son temps. 

Son surnom lui va bien et c'est vrai que l'on ne peut pas le rater. Cédric Villani, vous savez c'est ce grand type au doux regard avec une lavallière, les cheveux longs et une araignée sur le revers de son costume trois pièces. 

Pastille sonore : Alberto Manguel 

Musiques : 

  • Airport deThe Motors
  • Je voudrais pouvoir t’aimer de Catherine Ribeiro

Archives : 

  • Archive INA du 27 novembre 1961 (au micro de Roger Pillaudin) : Gaston Bachelard à propos de sa passion pour les mots
  • Extrait de l’abécédaire avec Claire Parnet : Gilles Deleuze , I comme Idée

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.