Portrait d'une aventurière, toujours libre, et qui n’a qu’une patrie, la littérature.

Teresa Cremisi au Festival du livre et du film Étonnants Voyageurs de Saint-Malo Saint Malo le 25 mai 2015
Teresa Cremisi au Festival du livre et du film Étonnants Voyageurs de Saint-Malo Saint Malo le 25 mai 2015 © Maxppp / Marc Ollivier/PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Parmi ses multiples vies, Teresa Cremisi a été à la tête des Éditions Flammarion et Gallimard, et a publié Michel Houellebecq, Yasmina Reza, Catherine Millet, Michel Onfray, Christine Angot et bien d'autres … Un jour, elle est partie et elle est revenue avec "La Triomphante". Oh, il ne faut pas s’attendre à des confidences sur ses années professionnelles, pas du tout, elle a plutôt choisi d’écrire avec son cœur, celui d’une petite fille d'Alexandrie chahutée par l'Histoire et secourue par la littérature comme "L'Iliade", ou "La Chartreuse de Parme" ... Un roman autobiographique déguisé où TeresaCremisi raconte une enfance en Égypte puis le parcours de Milan à Paris d'une femme qui lui ressemble.

"J'ai l'imagination portuaire. La liste est longue de ce qui fait battre mon cœur -photos jaunies, poèmes, chansons, images de films- et représente ou raconte les quais, les bateaux, les docks, les balles de coton, les containers, les grues, les oiseaux de mer. Je suis née dans une grande ville poussiéreuse, au dernier étage d'une clinique dénommée l'«Hôpital grec», tout près d'un port. Un port plus célèbre que les autres, où l'Histoire a séjourné plusieurs fois avec éclat ; elle y a accompli d'étranges allers et retours, au hasard des siècles, sans cap apparent. Un port qui a connu la gloire et l'oubli, une charnière du monde, à la croisée de tous les chemins. Cléopâtre y est née (un peu avant moi, quand même) et pendant des millénaires le sable des plages autour a restitué des monnaies de tous genres. Des monnaies polies par l'eau, le sel, le vent.(...) Je suis née à Alexandrie, de l'autre côté de la Méditerranée. Je n'écris pas aujourd'hui pour exprimer une quelconque nostalgie. Les lieux sont pour moi les seuls déclencheurs d'une tempête violente, mais la nostalgie n'est pas un sentiment que j'aime cultiver. Je suis un esprit pragmatique, terre à terre." Extrait de "La Triomphante" de Teresa Cremisi aux Éditions Gallimard, collection Folio.

Pastille sonore : Roberto Calasso et Jean Christophe Rufin

Choix musical : "Là ci darem la mano" extrait de "Don Giovanni" de Wolfgang Amadeus Mozart interprété par José Van Dam, avec l’Orchestre du Théâtre national de l’Opéra de Paris, sous la direction de Lorin Maazel

  • Extrait du documentaire Picasso, l’inventaire d’une vie ( Arte 2013) : Pablo Picasso à propos de ses œuvres
  • Archive Ina du 15 novembre 1966 (au micro d’André Sylvain Labarthe ) : Pier Paolo Pasolini commente l’engagement politique
  • Archive Ina du 12 novembre 2011 : Michel Houellebecq à propos de sa vie d’écrivain

Générique : Veridis Quo des Daft Punk


L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.