Le dernier danseur d'exception à avoir franchi le rideau de fer, incarne une autre légende de la danse, son compatriote Vaslav Nijinski, dans "Letter to a Man" de Bob Wilson.

Mikhaïl Barychnikov le 8 décembre 2016 à Paris.
Mikhaïl Barychnikov le 8 décembre 2016 à Paris. © AFP / MARTIN BUREAU

S'il continue de faire ses exercices à la barre tous les matins, Mikhaïl Baryshnikov ne suit plus la classe de danse de l'Opéra Garnier comme il avait coutume de le faire il y a encore quelques années lorsqu'il passait à Paris mais il chante, il va aussi danser sur scène à l’âge de 68 ans, et sera dirigé pour la seconde fois de sa carrière par Robert Wilson dans la pièce "Letter to a man" où il apparaît le visage grimé de blanc, dans l'élégant costume frac/chemise blanche fétiche de l'Américain. Ce spectacle reprend le journal intime et secret du danseur et chorégraphe Nijinski qui fut rédigé pendant l’hiver 1918/1919. Le titre du spectacle renvoie à Diaghilev dont Nijinski fut l’amant avant de le quitter pour épouser Romola de Pulszky. Leur séparation fut sans doute le point de départ de sa maladie. A découvrir à l’espace Pierre Cardin car le Théâtre de la Ville a officiellement déménagé dans ce bel endroit tout le temps que prendront les travaux.

Traduction russe : Macha Zonina

►France Inter, partenaire de "Letter to a man"

Choix musical : Rinaldo opéra d' Haendel avec Air d'Almirena par Madgalena Kozena

Archives :

  • Archive Ina du 2 janvier 1987 (au micro de Jacques Chancel ) : Barbara à propos d’elle et de la chanson avec un extrait de la chanson Le mal de vivre
  • Archive Ina du 1er janvier 1947 : George Balanchine pendant une séance de travail à l’opéra, parle de ses spectacles à venir
  • Archive Ina du 23 novembre 1979 : Merce Cunningham parle de son travail avec John Cage

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.