Le dernier danseur d'exception à avoir franchi le rideau de fer, incarne une autre légende de la danse, son compatriote Vaslav Nijinski, dans "Letter to a Man" de Bob Wilson.

Mikhaïl Barychnikov le 8 décembre 2016 à Paris.
Mikhaïl Barychnikov le 8 décembre 2016 à Paris. © AFP / MARTIN BUREAU

S'il continue de faire ses exercices à la barre tous les matins, Mikhaïl Baryshnikov ne suit plus la classe de danse de l'Opéra Garnier comme il avait coutume de le faire il y a encore quelques années lorsqu'il passait à Paris mais il chante, il va aussi danser sur scène à l’âge de 68 ans, et sera dirigé pour la seconde fois de sa carrière par Robert Wilson dans la pièce "Letter toa man" où il apparaît le visage grimé de blanc, dans l'élégant costume frac/chemise blanche fétiche de l'Américain. Ce spectacle reprend le journal intime et secret du danseur et chorégraphe Nijinski qui fut rédigé pendant l’hiver 1918/1919. Le titre du spectacle renvoie à Diaghilev dont Nijinski fut l’amant avant de le quitter pour épouser Romola de Pulszky. Leur séparation fut sans doute le point de départ de sa maladie. A découvrir à l’espace Pierre Cardin car le Théâtre de la Ville a officiellement déménagé dans ce bel endroit tout le temps que prendront les travaux.

Traduction russe : Macha Zonina

►France Inter, partenaire de "Letter to a man"

Choix musical : Rinaldo opéra d' Haendel avec Air d'Almirena par Madgalena Kozena

Archives :

  • Archive Ina du 2 janvier 1987 (au micro de Jacques Chancel ) : Barbara à propos d’elle et de la chanson avec un extrait de la chanson Le mal de vivre
  • Archive Ina du 1er janvier 1947 : George Balanchine pendant une séance de travail à l’opéra, parle de ses spectacles à venir
  • Archive Ina du 23 novembre 1979 : Merce Cunningham parle de son travail avec John Cage

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.