Ce soir, dans l'Heure Bleue, Laure Prouvost parle de son installation à la Biennale de Venise mais pas seulement ...

L'artiste et vidéaste Laure Prouvost, à la Biennale de l'Art Venise, le 8 mai 2019.
L'artiste et vidéaste Laure Prouvost, à la Biennale de l'Art Venise, le 8 mai 2019. © AFP / Felix Hörhager / DPA / dpa Picture-Alliance

La Biennale d'art contemporain de Venise, s'est ouverte ce weekend. Placée sous le thème "May you live in interesting times" (Puissiez-vous vivre une époque intéressante), cette 58ème édition de l'un des grands rendez-vous internationaux de l'art contemporain fait cette année la part belle aux femmes comme Laure Prouvost qui y a fait sensation au Pavillon français. Née à Lille mais formée en Grande-Bretagne, l'artiste française y propose jusqu'au 24 novembre, une oeuvre multi-disciplinaire pleine d'imagination sous le titre énigmatique "Vois ce bleu profond te fondre".

Laure Prouvost propose aussi jusqu'au 9 septembre au Palais de Tokyo, dans sa première exposition personnelle, une échappée, tant géographique que mentale. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Une ode aux chemins de traverse et au dépassement des limites, à la joie de se faufiler à travers un grillage pour découvrir un terrain vague, ou un jardin merveilleux aujourd’hui abandonné, au fond duquel l’artiste aurait trouvé un laboratoire biologique dystopique oublié.

Choix musical :

Musique originale pour l’exposition par Flavien Berger et Lafawndah 

Générique Veridis Quo des Daft Punk 

Les invités
L'équipe
Contact