Marc Augé, anthropologue et ethnologue, est connu pour le développement de plusieurs concepts autour de l’anthropologie du monde contemporain, comme la surmodernité...

Marc Augé, durant une conférence sur son dernier livre au Muséum National d'Anthropologie à Mexico, le 23 septembre 2016
Marc Augé, durant une conférence sur son dernier livre au Muséum National d'Anthropologie à Mexico, le 23 septembre 2016 © AFP / Ronaldo Schemidt

Il vient aujourd’hui évoquer avec Laure Adler son nouveau livre L’avenir des terriens. Fin de la préhistoire de l’humanité comme société planétaire aux Editions Albin Michel.

Anthropologue engagé et engageant, Marc Augé pointe du doigt le monde que nous avons créé et qui va nous manger tout cru si nous ne lui apportons aucune réflexion et aucun changement. Marc Augé voyage dans le monde entier depuis les années 80 en étudiant le loin (l’Argentine, le Venezuela, le Togo, la Côte d’Ivoire, le Chili) et le près (le métro, Paris, la France, l’Italie, l’Espagne) pour se forger une vision globale du terrien et pour fonder avec Gérard Althabe, Jean Bazin, Emmanuel Terray, le Centre d’anthropologie des mondes contemporains de l’EHESS en 1992.

Marc Augé a développé plusieurs concepts dans ses ouvrages, comme la surmodernité, l’idéo-logique, mais également le non-lieu. Le non-lieu, c’est l’absence d’individualité. C’est le métro parisien où l’on n’est plus qu’un passant. C’est un espace anonyme qui est semblable à son voisin, comme une chambre d’hôtel ou un supermarché. En même temps que notre vie et notre rapport aux autres, notre espace a changé avec le numérique et les nouvelles technologies. Où êtes-vous là, tout de suite ? Dans votre voiture ? Dans les transports ? Chez vous ? Vous êtes sur France Inter, avec Laure Adler, dans L’heure bleue. Vous êtes chez vous, en somme…

Vidéo INA

En 1997, Olivier Barrot présente le livre de Marc Augé, L'impossible voyage.

Pastille sonore : Françoise Héritier

Choix musical : Nantes - Barbara

Extrait de musique : Que sont devenues les fleurs ? Dalida ( 1961)

Extrait de films :Les vacances de Monsieur Hulot de Jacques Tati (1953)

Archive Ina du 9 septembre 1988 : Claude Lévi Strauss raconte les circonstances d’écriture de Tristes Tropiques dans l'émission Apostrophes de Bernard Pivot.

Générique : Veridis Quo, Daft Punk

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.