Grand retour au roman de l'auteur, qui n'avait publié que des nouvelles depuis son Nobel. Cette fois-ci, il signe un voyage initiatique, une histoire consacrée entre autres à l'île de ses ancêtres

Jean-Marie Gustave Le Clezio à Montréal, Canada, le 15 octobre 2008.
Jean-Marie Gustave Le Clezio à Montréal, Canada, le 15 octobre 2008. © Getty / Pedro RUIZ/Gamma-Rapho

Dans "Alma" aux Editions Gallimard, le narrateur (sorte d'avatar du romancier) part la découverte de ses racines l'âge adulte. Jean-Marie Gustave Le Clézio rappelle le passé violent et esclavagiste de l'île Maurice, enfoui de nos jours sous l'éden touristique. 

Il croise les récits de deux narrateurs, Jérémie Felsen et Dominique, qui sont en quelque sorte les deux faces de sa propre personnalité : Jérémie, européen, part à l'île Maurice sur les traces de ses ancêtres colons, et des dodos. Les dodos sont ces gros oiseaux incapables de voler, qui ont été exterminés par les colons. Ce sont les premières victimes de ce paradis saccagé par les hommes. Dominique, son lointain cousin, alias "Dodo", est un clochard mauricien. Défiguré par la lèpre, il représente les exclus de la société, comme les oiseaux massacrés et disparus sans laisser de traces. Les deux personnages ont en commun Alma, l'ancien domaine des Felsen rasé par les bulldozers et remplacé par un supermarché pour touristes. 

Le boléro de Ravel par le London Orchestra 

Générique : Veridis Quo des Daft Punk 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.