Un capitole envahi, un président désavoué, une population troublée. Face à la crise démocratique sans précédent que traversent les Etats-Unis, L'heure bleue convie ce soir le journaliste Alain Frachon et l'écrivain américain Thomas Chatterton pour tenter d'en décrypter les causes et les remèdes possibles.

Le président américain Donald Trump arrive pour les événements de la fête de l'indépendance au mémorial national du mont Rushmore à Keystone, Dakota du Sud, le 3 juillet 2020.
Le président américain Donald Trump arrive pour les événements de la fête de l'indépendance au mémorial national du mont Rushmore à Keystone, Dakota du Sud, le 3 juillet 2020. © AFP / SAUL LOEB

Alors que la semaine prochaine doit avoir lieu l'investiture en tant que quarante-sixième président des Etats-Unis de Joe Biden, une procédure d'impeachment historique touche pour la deuxième fois le président sortant Donald Trump. Le chef d'accusation retenu contre ce dernier est celui d'"incitation à l'insurrection", en raison d'un discours prononcé juste avant que le capitole ne soit envahi par des manifestants pro-Trump le 6 janvier 2021. Le quarante-cinquième président des Etats-Unis a vu ses comptes Twitter et Facebook bloqués, les milieux d'affaire et les médias se détourner. Un mandat qui se termine donc dans un parfum de scandale et d'indignation. 

Les Etats-Unis connaissent ainsi une crise historique de la démocratie constitutionnelle américaine, marquant la dégradation du modèle partisan, puisque le parti Républicain n'a pas unanimement dénoncé une attaque à l'Etat de droit. Pour tenter d'analyser cette situation, L'heure bleue fait se confronter les regards d'un français spécialiste des Etats-Unis et d'un américain vivant en France depuis 10 ans. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le premier, Alain Frachon, est journaliste et éditorialiste pour le journal Le Monde sur les sujets attrayant aux questions internationales. Il considère que la présidence de Donald Trump, en raison des attitudes intransigeantes et des prises de position déroutantes de l'ancien magnat de l'immobilier, a été très bénéfique à l'Union Européenne, renforçant la nécessité d'une coopération en matière de politique étrangère et de souveraineté nationale. Il avance que le mandat de Joe Biden marquera, lui, le retour d'un leadership moral des Etats-Unis en matière de politique internationale. 

L'élection américaine a montré selon l'éditorialiste un grand tourment et une grande division de l'âme des Etats-Unis et il émet des craintes sur la possibilité pour Joe Biden de parvenir à rassembler une population morcelée. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

De son côté, l'écrivain américain Thomas Chatterton Williams, qui vient de publier "Autobiographie en noir et blanc. Désapprendre l'idée de Race", a beaucoup travaillé sur les questions raciales aux Etats-Unis. Américain à Paris depuis 10 ans, il analyse avec la distance de l'Atlantique, les défis qui vont se poser à l'ancien vice-président de Barack Obama en matière d'égalité entre les différentes communautés et de justice sociale. 

Pour compléter ce panorama, et avoir aussi le regard du terrain, L'heure bleue a invité le professeur sénégalais Souleymane Bachir Diagne, qui enseigne à l'université Columbia à New York. Il décrit le climat actuel dans la grande ville américaine et s'interroge sur la possibilité d'un vivre ensemble, quand certains des manifestants ayant envahi le Capitole ont arboré avec fierté le drapeau des confédérés. 

Traduction : Michel Zlotowski

Choix musical de Thomas Chatterton Williams  :

  • Damso, “Sentimental”

Musique : Bill Withers «  Lovely Day »

Traduction : Michel Zlotowski

Archives : 

  • Archive Ina d’octobre 1967 Martin Luther King à propos de la marche contre la ségrégation à Washington en 1963 
  • Extrait de son discours du 7 novembre 2020 : Kamala Harris, première femme vice-présidente d’Amérique
  • Archive Ina du 17 octobre 2013 : Achille Mbembe évoque la notion de «  décivilisation » du monde. 

Générique Veridis Quo des Daft Punk

Les invités
L'équipe
Contact