Claudia Andujar est une photographe et photojournaliste brésilienne d’origine suisse et hongroise. Elle est connue essentiellement pour son travail de soutien aux Yanomami, peuple amérindien. Portrait dans l’Heure Bleue.

Claudia Andujar, photographe et photojournaliste le 28 août 2018, lors de la remise des médailles Goethe 2018 au palais de la ville de Thuringe (Allemagne).
Claudia Andujar, photographe et photojournaliste le 28 août 2018, lors de la remise des médailles Goethe 2018 au palais de la ville de Thuringe (Allemagne). © Maxppp / Jens Kalaene/dpa/picture-alliance/Newscom

La fondation Cartier de Paris présente jusqu’au 10 mai l’exposition « Claudia Andujar, la Lutte Yanomami »

Née en 1931 en Suisse, Claudia Andujar connaît très jeune les affres de la Seconde Guerre mondiale et les persécutions nazies. La plupart des membres de sa famille sont déportés et exterminés à Dachau. Au Brésil, où elle s’installe définitivement en 1955, elle commence une carrière de photojournaliste. Elle rencontre dans la forêt amazonienne le plus grand peuple amérindien : les Yanomami. 

À partir des années 70 et jusqu’à aujourd’hui, elle n’aura de cesse de se battre pour défendre les droits des Yanomami opprimés et tenter de garantir leur survie. 300 de ses photographies en noir et blanc ou en couleurs sont visibles à la fondation Cartier et lèvent le voile sur sa démarche artistique à la fois esthétique et politique. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.