C'est un trait commun à tous les génocides : un peuple qu'on a voulu exterminer ressort de l'épreuve sans mots pour le dire, le cinéaste, Rithy Panh les cherche ...

Le réalisateur Rithy Panh lors de la cérémonie d'ouverture de la 86ème cérémonie des Oscars au Dolby Theatre à Hollywood, en Californie le 28 février 2014.
Le réalisateur Rithy Panh lors de la cérémonie d'ouverture de la 86ème cérémonie des Oscars au Dolby Theatre à Hollywood, en Californie le 28 février 2014. © Reuters / Lucas Jackson

Festival 3 continents, le grand rendez-vous cinéphile de la fin d'année à Nantes, propose des films de fictions et documentaires, d'Afrique, d'Amérique latine et d'Asie. Au programme de cette 38ème édition, une compétition internationale avec 10 fictions et documentaires inédits ; 8 avant-premières, des films restaurés, des découvertes, des inédits.

Si le cinéma indien sera à l'honneur, le festival zoomera également sur l’œuvre du cinéaste franco-cambodgien Rithy Panh et celle d'un maître chinois oublié, Li Han-Hsiang.

Rithy Panh sera l’invité de l’Heure Bleue pour également nous raconter "Exil", son nouveau documentaire sur les crimes et exactions des Khmers rouges qui avait été présenté en séance spéciale à Cannes.

Choix musical : Michel Polnareff avec "J’ai tellement de choses à dire"

  • Archive Ina inter-actualités du 17 Avril 1975 : l’entrée des khmers rouges dans Phnom Pehn
  • Archive (non datée) : Primo Levi, à propos de la culpabilité

Extraits de films :

  • « S21 la machine de mort Khmere rouge »
  • « Exil »

Générique : Veridis Quo des Daft Punk


L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.