Quand deux intellectuels choisissent l’échange épistolaire pour mesurer leurs divergences cela donne "En terrain miné : une amitié conflictuelle".

Elisabeth de Fontenay et Alain Finkielkraut
Elisabeth de Fontenay et Alain Finkielkraut © Philippe Matsas

Quand ils se voient, les deux philosophes, amis depuis près de quarante ans, se chamaillent inévitablement parce qu’ils n’ont pas les mêmes points de vue. Pour "En terrain miné : une amitié conflictuelle", aux Editions Stock, ils ont choisi de s'écrire car la lettre permet la précision, la distance, et la nuance, elle contraint la pensée, à prendre son temps et donne une très grande liberté. Ces amis se disent tout sur de nombreux sujets comme par exemple l'exactitude, la finitude, le conservatisme, l'identité, le féminisme et le genre ou encore le pape François. A découvrir ce soir dans l'Heure Bleue !

Extrait de l’abécédaire avec Claire Parnet en 1996 : Gilles Deleuze à propos du mystère de l’amitié

Archive Ina du 30 décembre 1971 : Vladimir Jankélévitch évoque la sincérité à la parution de son ouvrage Traité des vertus

Générique : Veridis Quo des Daft Punk

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.